Joan Miró à l'honneur au BAM

Il s'agira de la première exposition dédiée à l'artiste catalan en plus d'un demi siècle.

U.P.
Joan Miró à l'honneur au BAM

L'automne prochain, le BAM aura des petits airs de Catalogne en accueillant une exposition consacrée à un des artistes les plus marquants de cette région: Joan Miró. Et ce sera un événement exceptionnel: en effet, il s'agira de la première exposition dédiée à l'artiste catalan en Belgique depuis...1956.

Elle sera aussi la première monographie dédiée à la démarche singulière de l’une des personnalités les plus influentes du XXe siècle, qui a touché à tout, sur le fond: peintures, gouaches, dessins, céramiques, sculptures, objets personnels ou œuvres monumentales détonantes…

Sur la forme, il a suivi une formation académique en passant par ses premiers paysages fauves ou natures mortes jusqu’à se laisser envelopper par l’influence du primitivisme, de l’art roman ou encore la calligraphie japonaise, “Joan Miró. L'essence des choses passées et présentes” voyage à travers plus d’un demi-siècle d’expérimentation brute, parfois sauvage, mais toujours inattendue.

L’exposition rassemblera plus de 100 œuvres originales et couvrira l’ensemble d’une recherche saisissante, à la fois profondément ancrée dans l’art du passé et poétiquement engagée contre la peinture conventionnelle. Ces oeuvres colorées et expressives, au style faussement enfantin, sont issues de prestigieuses collections internationales publiques et privées, dont la Fundació Pilar i Joan Miró (Palma de Majorque), la Fundació Joan Miró (Barcelone), le Centro de Arte Reina Sofia, le Musée national Picasso-Paris, la Fondation Maeght ou le LaM.

"Joan Miró. L'essence des choses passées et présentes" s’inscrit dans la nouvelle génération d’expositions qui offrent un regard neuf sur la manière dont les artistes modernes se réapproprient les grandes traditions de l’art occidental sans pour autant, comme chez Miro, renier ses racines populaires catalanes.

Cette exposition, soutenue par des fonds européens et la Région wallonne, s'inscrit dans une démarche de programmation internationale mettant à l’honneur les grands artistes du XXe siècle. le BAM a déjà mis à l'honneur dans ce cadre Keith Haring (2010), Niki de Saint Phalle (2018-2019), Andy Warhol (2013-2014), David LaChapelle (2017), Roy Lichtenstein (2020-2021) ou encore Fernando Botero (2021-2022). Des expositions qui attirent les visiteurs et contribuent au rayonnement de la ville, pour le plus grand bonheur des autorités locales.