Institut technique Saint-Luc - Mons: une cuisine solidaire pour les sinistrés de Limbourg

La cuisine construite par les étudiants montois pour le hall omnisports de la commune de Limbourg a été inaugurée.

Katel Fréson
Institut technique Saint-Luc - Mons: une cuisine solidaire pour les sinistrés de Limbourg
©ÉdA/Philippe Labeye 

« Nous nous sommes entraidés et nous y sommes arrivés! » , sourit Antoine. Dans l’atelier de menuiserie de l’institut Saint-Luc, les préparatifs allaient bon train lors de notre visite à la mi-mai. Gary, Dylan, Maxime, Loïc, Kyllian, Esdras, Tiziano, Andy, Antoine, Ugo, Roméo et d’autres élèves de 7e année professionnelle des sections menuiserie et électricité nous racontent, avec fierté, le chantier grandeur nature qui les mobilise depuis septembre. Ces élèves ont mis sur pied un projet solidaire de fin d’études: une cuisine en kit, modulable et fabriquée à partir de matériaux recyclés, à destination de citoyens sinistrés.

Épaulés par leur professeure de français, Sylvie Cuvelier, les élèves montois ont pris contact avec différentes communes pour proposer leur aide. Une collaboration est née avec la commune de Limbourg (près de Verviers) qui a connu d’énormes dégâts suite aux inondations de juillet 2021. En effet, à Limbourg et dans le centre urbain de Dolhain, 35 à 40% des habitations, des écoles, des infrastructures culturelles et sportives ont été endommagées, nous expliquait la bourgmestre de Limbourg, Valérie Dejardin.

Dès lors, une première visite sur place, en février, pour rencontrer Michel Braham, ancien chef des pompiers qui gère la coordination de l’aide pour la commune de Limbourg et la bourgmestre, a permis de se rendre compte de l’étendue des dégâts. Et de prendre les mesures pour construire la cuisine dans le hall omnisports de la ville de Limbourg, seul lieu de vie et de rassemblement sportif remis en état pour accueillir les jeunes et les associations locales après les inondations. Les jeunes et leurs enseignants ont découvert, avec effroi, l’ampleur des ravages provoqués par les inondations et les lourdes conséquences qui en découlent encore aujourd’hui pour les habitants.

Un projet qui propose une solution enthousiaste à la morosité scolaire ambiante causée par le Covid et aide à lutter contre le décrochage scolaire et le repli sur soi.

Après des semaines de travail intensif au sein des ateliers de l’école montoise, cette cuisine solidaire a été inaugurée, le 3 juin, à Limbourg, en présence des élèves de Saint-Luc à Limbourg et de leurs enseignants.

Sylvie Cuvelier, Gilles Navez, chef d’atelier, Patrick Sciot, professeur de travaux pratiques en menuiserie, Xavier Viseur, chef d’atelier électricité et David Boelen, professeur de travaux pratiques en électricité ont soutenu les élèves dans leur démarche solidaire: "Nous les avons mis en situation comme dans une entreprise, en réfléchissant à chaque étape" , explique Gilles Navez.

L’initiative s’avère innovante à plus d’un titre: "Notre projet ouvre la voie à d’autres partenariats d’écoles techniques et professionnelles de la région liégeoise pour les chantiers de rénovation sur place. Il valorise l’importance des métiers manuels et d’une reconstruction de bâtiments durables, repensée en termes de convivialité dans la perspective d’un monde en pleine mutation climatique, souligne Sylvie Cuvelier. Il propose une solution enthousiaste à la morosité scolaire ambiante causée par la pandémie du Covid. Il aide à la lutte contre le décrochage scolaire et le repli sur soi."

saint-luc-mons.be