Mons: le chemin de halage en passe de devenir une "véloroute"?

Diverses liaisons sont aménagées pour permettre d'y accéder en toute sécurité.

U.P.
Mons: le chemin de halage en passe de devenir une "véloroute"?

Le chemin de halage longeant le canal du Centre, le Grand Large ou encore le canal de Nimy-Blaton est idéal pour rouler à vélo en toute sécurité entre différentes localités du Grand-Mons, d'Obourg à Ghlin en passant par Nimy et Maisières.

Problème: il est difficile d'accéder à cette liaison en venant des différents villages susmentionnés. Des obstacles naturels, la dangereuse route de Wallonie et un manque de liaisons font qu'il y a comme un rempart entre le chemin de halage et les villages qu'il traverse.

Mais les choses bougent. A Nimy, deux nouveaux accès sont en train d'être aménagés. L'un doit permettre une traversée sécurisée de la route de Wallonie à hauteur du viaduc enjambant le canal du Centre. En contrebas du viaduc, un marquage au sol destiné à attirer l'attention des automobilistes a été posé et une jonction en béton connecte désormais la route de Wallonie au chemin de halage.

Le deuxième aménagement est également situé à Nimy, à hauteur du bocage à la sortie du village vers Obourg. Une voie cyclable quasiment terminée permet désormais de relier le centre de Nimy en venant d'Obourg et Havré. Ce chaînon manquant permettra aux habitants de ces localités de rejoindre Mons via un itinéraire sécurisé, en évitant toute chaussée à forte circulation automobile.

Budget de 450 000€

Ces aménagements font suite à une balade exploratoire qui a été proposée au ministre de la mobilité Philippe Henry, lorsqu'il était venu inaugurer la piste cyclable "Pierre Darquenne" à Obourg. Ce tronçon qui permet de relier le village au chemin de halage a été baptisé en la mémoire du policier qui se rendait chaque jour à vélo à son travail à La Louvière, et a été tué par un automobiliste sur la route de Wallonie.

Suite à sa visite, le ministre avait octroyé un montant de 450 000€ aux Voies hydrauliques pour "liaisonner" le chemin de halage côté Nimy-Ghlin-Obourg. Il s'ajoute à l'enveloppe de 800 000€ à disposition du SPW Routes pour les modes doux. De quoi réjouir tant le Gracq Mons que la Ville. "Les différentes liaisons qui vont voir le jour sont le fruit de la collaboration entre les administrations wallonnes, le ministre Henry, mon échevinat et évidemment les cyclistes quotidiens", précise l'échevine montoise de la Mobilité Charlotte De Jaer.

Dans ce cadre, sept aménagements doivent encore voir le jour, dont quatre à Obourg. Vers Ville-sur-Haine, une jonction birdirectionnelle entre la piste "Pierre Darquenne" de la Route Industrielle et le chemin de halage doit voir le jour. La passerelle existante à hauteur de la gare sera restaurée. Sur la rive droite du canal, la passerelle existante sera étendue pour desservir le RAVeL avec des rampes accessibles aux PMR, cyclistes...Enfin, le trottoir de la rue de l'Obrecheuil sera étendu jusqu'à la rue de Beauval. Ce court tronçon sera réalisé par la Ville.

A hauteur de Maisières, une jonction bidirectionnelle entre la RN552 (rue de la Lanterne) et le chemin de halage sera mise en place. Enfin à Ghlin, deux jonctions verront le jour: entre la rue Rive Gauche du Canal du Centre et le chemin de halage et entre la N50 et le chemin de contre halage.