Un retour de la protection civile dans le Hainaut n’est pas exclu

Plusieurs accidents survenus cette semaine sur l’autoroute E42 ont remis en question la réforme de la protection civile actée par le gouvernement Michel.

Belga
 La protection civile pourrait revenir dans le Hainaut.
La protection civile pourrait revenir dans le Hainaut. ©BELGA (Illustration)

Interrogée hier mercredi en commission de la Chambre par le député fédéral Eric Thiébaut, la ministre  Annelies Verlinden n’a pas exclu un retour de la protection civile en Hainaut, affirme-t-il. 

Cette semaine, deux camions se sont renversés à Mons, entraînant la fermeture de l’autoroute. Les automobilistes sont restés bloqués pendant des heures dans l’attente de l’intervention et du matériel des équipes de la caserne de Crisnée, qui ont mis plus de deux heures à arriver. En Hainaut, plusieurs personnalités politiques, dont le gouverneur de la province de Hainaut, ont réclamé le retour de la protection civile à Ghlin.

"La ministre ne ferme pas la porte à un retour de la Protection civile à Ghlin", indique le député socialiste par communiqué. "Une enquête qui porte sur une étude sur l’implantation des unités opérationnelles de la Protection civile basée sur un certain nombre de scénarios quant au nombre de casernes et/ou avant-postes de la Protection civile sont analysés, à l’heure actuelle, en tenant compte des frontières régionales et provinciales", a répondu la ministre.

Le rapport final sera disponible dans le courant du mois de juillet.