Mauro Del Borrello, ancien administrateur général du Manège, devient directeur foyer culturel de Saint-Ghislain

Il succède ainsi à Fleur Sizaire, qui n'était restée en fonction que quatre mois.

Mauro Del Borrello, ancien administrateur général du Manège, devient directeur foyer culturel de Saint-Ghislain

Le Foyer Culturel de Saint-Ghislain aspire à davantage de stabilité. Après avoir vécu une année 2021 pour le moins mouvementée, ce dernier accueillera très prochainement à sa tête Mauro Del Borrello. Ce dernier vient en effet d’être désigné par le conseil d’administration comme nouveau directeur et prendra ses fonctions dans les jours à venir. Il occupera ainsi le poste laissé vacant par Fleur Sizaire depuis le 30 décembre dernier, après seulement quatre mois de fonction.

Dans le paysage culturel montois, le nom de Mauro Del Borrello n’est pas inconnu, que du contraire, puisqu’il a été administrateur général du Manège pendant presque 30 ans. Un audit réalisé au sein de la structure montoise avait mis en évidence les avantages importants perçus dans le cadre de sa fonction. L’inspection désignée par la Fédération Wallonie-Bruxelles avait estimé que "le coût annuel de l’administrateur-général atteignait à lui seul quasi l’équivalent de la subvention annuelle de deux centres culturels locaux."

Licencié avec des indemnités plantureuses mais légales de 400 000 euros, l’ancien directeur s’était retrouvé au cœur d’une polémique politique dans la Cité du Doudou et avait d’ailleurs remis sa démission du conseil communal de Mons. Aujourd’hui, la page est tournée et une nouvelle carrière se profile. "Nous avions reçu cinq candidatures et l’examen a été organisé en toute objectivité, sur base de critères bien précis", souligne Jérémy Bricq, président du Foyer Culturel. "Mauro Del Borrello a largement satisfait aux épreuves écrites et orales."

L’offre d’emploi avait été spécifiquement revue après le départ de Fleur Sizaire, qui remplaçait Vincent Logeot, licencié pour faute grave à la suite de perquisitions menées dans le cadre d’une affaire de mœurs. "Nous avions clairement indiqué que nous recherchions une direction capable d’assumer les fonctions culturelles et managériales. Une animatrice sera aussi prochainement engagée, elle a déjà été désignée. C’est une période de renouveau pour le foyer."

Pour le président, il est désormais crucial d’aller de l’avant. "Ces derniers mois n’ont pas été simples mais le personnel comme les membres du conseil d’administration partagent un objectif commun, à savoir permettre à la culture de redémarrer. Nous entendons donc bien remplir les objectifs fixés dans notre contrat de gestion." Certains membres du CA ont malgré tout formulé quelques inquiétudes quant à la désignation de Mauro Del Borrello en tant que nouveau directeur.

Si son expérience dans le milieu culturel est clairement saluée, son passif suscite quelques inquiétudes. "Nous avons également quelques craintes sur l’aspect relationnel", nous glisse un conseiller. "Nous resterons attentifs à une série de points afin d’être certains que tout soit bien cadré et que les choses se passent au mieux." Les cartes sont désormais entre les mains du nouveau directeur.