Mons: les premières bouteilles du Mont des Anges vont être commercialisées

10 000 bouteilles seront mises en vente, par vagues, tout au long de l'année.

Mons: les premières bouteilles du Mont des Anges vont être commercialisées

En octobre dernier, le savoir-faire des équipes du domaine du Mont des Anges se découvrait officiellement grâce à la mise en vente, en édition limitée, de 500 bouteilles de vin effervescent, résultat de la vendange de 2019 sur un assemblage de 75% Meunier et 25 Chardonnay. Une quantité limitée qui avait naturellement conduit à quelques frustrations. Aujourd’hui, la bonne nouvelle est tombée: la cuvée 2020 s’apprête à être distribuée.

"En fonction des sorties de cave, nous étalerons la vente de telle sorte à ce qu’elle soit disponible un peu tout au long de l’année", explique Laurianne Lejour, viticultrice. "La cuvée sera proposée à nos crowdfunders dans le courant du mois d’avril, après quoi les volumes restants seront disponibles à la réservation et à l’achat pour le grand public. Chaque sortie sera annoncée avec une date et un lieu pour retirer les bouteilles."

Mieux vaudra cependant rester attentifs puisqu’il n’y en aura pas pour tout le monde. "On invite vraiment ceux qui le souhaitent à s’inscrire à notre newsletter et à garder à l’œil nos réseaux sociaux, notamment Facebook et Instagram, mais aussi notre site Internet. Notre communication passera par là. Les quantités sont limitées, d’où notre volonté d’étaler la vente sur l’année. Ça va être du sport pour nous mais lorsque l’on est vigneron, on sait à quoi s’attendre!"

Au total, ce sont quelque 10 000 bouteilles qui seront ainsi commercialisées. "Nous sommes déjà extrêmement contents de ce nombre. Nos vignes sont jeunes et n’ont pas encore atteint leur rythme de croisière. Elles ont été plantées en 2018, nous sommes donc sur une troisième feuille. Nous ne pouvons pas en attendre davantage en termes de rendement." La qualité primera donc sur la quantité. Ce qui n’est évidemment pas plus mal.

Pour Vincent De Busscher et Laurianne Lejour, le duo à la tête du domaine, il s’agit évidemment d’une belle consécration. Après la plantation des premières vignes à Nouvelles, sur un terrain de quatre hectares, c’est du côté d’Havay, sur une parcelle de deux hectares que le domaine s’étendait en 2020. En 2021, un terrain deux fois plus grand était investi dans le village quévysien, permettant le développement d’un savoir-faire belge désormais reconnu… Et apprécié.