Le Rœulx: la brasserie Saint-Feuillien s’agrandit pour augmenter sa production

L’entreprise espère augmenter sa production de 50.000 à 130.000 hectolitres d’ici 2038.

Elisa Megna
Le Rœulx: la brasserie Saint-Feuillien s’agrandit pour augmenter sa production

Réparties entre le bâtiment historique situé au cœur du village du Rœulx et le site logistique établi à la sortie des autoroutes E19-E42, les infrastructures de la Brasserie Saint-Feuillien vont être rassemblées sur un site de près de 3 hectares qui sera situé à l’endroit de l’actuel site logistique.

La brasserie familiale profitera de cette délocalisation pour revoir ses infrastructures et ainsi créer une salle de brassage; une salle d’embouteillage et une station d’épuration. Un projet qui nécessite l’investissement de près de 21 millions d’euros soit deux ans du chiffre d’affaire de l’entreprise. "Il n’y a plus de place sur ce site [historique] et surtout pas pour installer une ligne d’embouteillage", explique le directeur général, Edwin Dedoncker. " Nous avons donc décidé de tout bouger sur le site près du rond-point. Dans le futur, nous allons tout faire nous-mêmes. Il ne faudra donc plus s’ajouter dans le programme d’un autre prestataire".

Actuellement, la filtration, l’embouteillage et la refermentation des bières en bouteilles sont effectuées par un partenaire externe. Avec de nouvelles infrastructures qu’elle espère disponibles en avril 2023, la Brasserie Saint-Feuillien veut être entièrement autonome et flexible. L’entreprise souhaite ainsi augmenter son rendement et voir sa production passer de 50.000 hectolitres à 130.000 hectolitres d’ici 2038.

Pour la brasserie, l’internalisation de tout le processus de production pourra renforcer la capacité de croissance de l’entreprise, améliorer la qualité de ses produits et réduire régalement les émissions de CO2 liées au transport. Ann Friart rassure, l’eau utilisée dans la production des différentes bières sera toujours issue de la même source. "Nous ne souhaitons pas changer la qualité de nos produits. La qualité de nos produits dépend de la qualité de l’eau", explique Ann Friart, la directrice de production. "L’eau de pluie que nous utilisons sera prise dans la même nappe phréatique que sur l’autre site. Le fait de ne plus véhiculer la bière dans des cuves de 250 hectolitres évitera le risque que la bière entre en contact avec de l’oxygène. Ce qui pourrait modifier le goût de la bière".

Suite à son agrandissement, l’entreprise qui emploie actuellement 27 personnes en temps plein souhaite créer une vingtaine d’emplois supplémentaires entre 2024 et 2030. 8 emplois dans le département production seront déjà créés au cours de l’année 2022-2023.

Enfin, le bâtiment historique de la brasserie fait l’objet d’une réflexion pour un futur projet. L’idée serait d’y créer un "Experience Center" à destination du public mais les détails du projet seront présentés en 2023, l’année des 150 ans de la Brasserie Saint-Feuillien. Une nouvelle bière sera d’ailleurs spécialement créée pour fêter l’occasion.