Mons et Centre: Toujours deux zones de baignade autorisées en 2021, le Grand Large espéré pour 2022

Les zones de baignade en Wallonie ont été dévoilées hier. Les deux spots de la région du Centre seront toujours accessibles. Les Montois devront patienter encore un an au moins pour plonger au Grand Large.

Mons et Centre: Toujours deux zones de baignade autorisées en 2021, le Grand Large espéré pour 2022
Le Grand Large ne sera pas encore accessible à la baignade cette année. En 2022 peut-être? ©BELGAIMAGE

Ce lundi, la ministre de l'Environnement Céline Tellier et son homologue du Tourisme Valérie De Bue annonçaient les zones de baignade autorisées dans les plans d'eau publics de Wallonie, à compter de ce 1er juin. Celles-ci sont passées de 23 à 27 de 2020 à 2021.

Dans la région du Centre et de Mons-Borinage, rien ne change: on en compte toujours deux, situés dans la région du Centre. A savoir le domaine de Claire-Fontaine à Godarville (Chapelle-lez-Herlaimont) et le Plan d’eau de la Marlette à Seneffe. L’état des zones de baignade est à chaque fois considéré comme étant de bonne qualité et est constant depuis au moins 5 ans pour les deux plans d’eau.

Les amateurs de baignade en plein air de la région du Centre et de Charleroi trouveront à nouveau leur bonheur. Le site de Claire-Fontaine accueille ses premiers nageurs dès aujourd’hui. L’an dernier, environ 20 000 personnes ont fréquenté le domaine de Claire-Fontaine, malgré les normes sanitaires en vigueur.

Sécuriser la zone de baignade et la nettoyer

Par contre, ceux de Mons-Borinage devront encore patienter pour plonger à nouveau dans les eaux du Grand Large, fermé à la baignade depuis 2015. Pourtant, ses eaux sont analysées et sont considérées comme de bonne qualité. Que manque-t-il pour rouvrir le plan d’eau au public?

Une zone de baignade sécurisée, a répondu la ministre Céline Tellier à la députée Jacqueline Galant, qui l’interrogeait à ce sujet. La dernière zone en date est trop proche de la zone des bateaux et jet-skis.

L'objectif est de rouvrir le Grand Large à la baignade dès l'an prochain, en 2022. Mais pour cela, il faut déplacer la zone de baignade. «En mars 2021, il a été proposé de déplacer la zone de baignade actuelle vers le bassin semi-ouvert de l'ancien port de plaisance de Nimy. Une autre piste s'oriente vers l'ancien port de commerce», indiquait Céline Tellier, dont les propos ont été rapportés par la DH.

Mais le critère de la sécurité n’est pas le seul à devoir être rempli. «Avant tout réaménagement du site, il faudra d’abord nettoyer le fond du bassin sous l’eau», avertit la ministre, qui affirme son souhait de faire du Grand Large «une nouvelle zone de baignade officielle et bien sécurisée. Des discussions sont en cours entre le SPW et la Ville de Mons. […] Il appartiendra au bourgmestre d’assurer la sécurité des baigneurs et le respect des règles sanitaires.»