Une nouvelle rue prioritaire aux cyclistes à Mons

Installée en périphérie du centre-ville, elle doit permettre de connecter différents aménagements et d’améliorer la mobilité douce.

U.P.
Une nouvelle rue prioritaire aux cyclistes à Mons
Illustration ©ÉdA

Le concept de rue cyclable est relativement peu connu en Wallonie. Intégré dans le code de la route depuis le 13 février 2012, il s’agit d’une rue où le cycliste est prioritaire et où il peut utiliser toute la largeur de la bande. Si une rue cyclable est accessible aux véhicules à moteur, ils ne peuvent toutefois pas dépasser les cyclistes et la vitesse ne peut jamais y être supérieure à 30 km/h.

À Mons, après la rue du Chemin de Fer à Cuesmes, une deuxième rue cyclable va faire son apparition, de manière temporaire à ce stade: à l’Avenue du Pont-Rouge (entre la rue de l’Épargne et la rue Victor Dejardin) dans un sens et à l’Avenue des Guérites (entre la rue du Fish Club et la rue Victor Dejardin) dans l’autre.

De nombreux avantages

Les intérêts des rues cyclables sont multiples. Un, elles permettent d'assurer une continuité du réseau cyclable sans qu'il soit nécessaire de réaliser de nouvelles infrastructures. Dans le cas présent, cette nouvelle rue cyclable assurera notamment la connexion entre les aménagements déjà présents à l'Avenue Émile Cornez et à l'Avenue Frère Orban.

Deux, elles permettent aux cyclistes de circuler au centre de la voirie, ce qui limite le risque d'accident avec les voitures stationnées le long de la chaussée, si l'automobiliste ouvre sa portière sans vérifier qu'un cycliste n'arrive.

Par ailleurs, le Centre de recherches routières met l'accent sur les avantages suivants: toutes les fonctions de la rue (cyclable) restent accessibles à vélo, ce qui n'est pas toujours le cas pour une infrastructure séparée et l'aménagement d'une rue cyclable à peu d'impacts sur les emplacements de stationnement et la capacité d'accueil des véhicules.

Enfin, les bénéfices d'une rue cyclable ne se limitent pas uniquement aux cyclistes. La diminution de la vitesse aura également pour conséquence d'apaiser l'ensemble de la rue (plus de sécurité pour les piétons, moins de nuisances sonores…). Bref, une rue cyclable, c'est plus de calme et de convivialité pour le quartier.

Patrouilles de police

À noter que comme cette règlementation est encore peu connue du grand public, la brigade cycliste de la Police veillera durant les premières semaines qui suivront la mise en place de cette rue cyclable pour informer et sensibiliser les usagers au respect de cette nouvelle rue cyclable.