Procès «Hakimi/Pauwels»: quand Stéphane Pauwels consommait beaucoup de cocaïne

Selon son avocat, Stéphane Pauwels a effectivement consommé beaucoup de cocaïne mais il n’aurait rien d’autres à se reprocher.

Procès «Hakimi/Pauwels»: quand Stéphane Pauwels consommait beaucoup de cocaïne

L’avocat de Stéphane Pauwels, Me Sven Mary, a plaidé pour son client vendredi matin devant le tribunal correctionnel de Charleroi, délocalisé à Mons pour ce vaste procès. M. Pauwels encourt une peine de prison de quatre ans comme co-auteur d’un vol avec violence à Lasne, six mois de prison pour détention de produits stupéfiants et 10 mois pour tentative d’entrave à l’instruction. Il est en aveux de détention de drogue, mais se défend des autres charges.

Le 6 mars 2017, trois hommes armés ont fait irruption dans la maison de Frédéric G. à Lasne en pensant y trouver le pépiniériste. Mais il était absent. Par contre, son comptable, Frédéric L. s’y trouvait. Ce dernier a été molesté et ligoté par les malfrats qui recherchaient aussi de l’argent.

Quelques semaines plus tard, l’animateur de RTL-TVi, était interpellé et conduit chez le juge d’instruction.

Pour le ministère public, Stéphane Pauwels et sa compagne de l’époque ont voulu se venger de Frédéric G., qui harcelait la jeune femme. Ils ont demandé à Jamal E. de constituer une équipe pour s’en occuper, et celle-ci devait se rémunérer avec le gain du vol.

Un scénario démenti par Me Mary, pour qui l’histoire remonte à l’année 2016. A cette époque, M. Pauwels mène une vie épanouissante sur tous les tableaux. A la suite de sa séparation avec une collègue de la chaîne privée, il sombre et se réfugie dans le monde de la nuit. C’est dans ce cadre qu’il rencontre Jamal E., soupçonné aujourd’hui d’avoir joué l’intermédiaire entre M. Pauwels et les braqueurs de Lasne.

Ce même été, Noëlle Colassin se sépare de son compagnon Frédéric G., qui n’accepte pas la rupture et commence à harceler la jeune femme, selon Me Mary. Mme Colassin rencontre M. Pauwels et lui fait part de ses craintes. Elle se rend également à la police où une fiche d’information est rédigée pour les faits de harcèlement, mais aucune mesure n’est prise.

A la fin du mois d’octobre 2016, la consommation importante de cocaïne de M. Pauwels le «désocialise» et les affrontements avec l’ancien compagnon de Noëlle Colassin sont réguliers. A l’époque, M. Pauwels n’est pas un dealer, affirme sa défense: il achète de la drogue pour sa propre consommation.

Aujourd’hui, M. Pauwels ne consomme plus de cocaïne, selon Me Mary, qui demande son acquittement et que des pièces soient écartées du dossier.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.