Beatles, tailleurs et vernissages: un curieux week-end en sept sorties à Mons & Centre

Arts de rue, passages piétons, philosophie post-positive, curiosités, obscurité… «Ça va d’aller» pour occuper le week-end dans le Cœur du Hainaut.

Ugo Petropoulos
Beatles, tailleurs et vernissages: un curieux week-end en sept sorties à Mons & Centre
Le festival écaussinnois Les Tailleurs est passé de petite manifestation locale à rendez-vous majeur des arts vivants. ©Les Tailleurs

Abbey Road à Mons Expo

Beatles, tailleurs et vernissages: un curieux week-end en sept sorties à Mons & Centre

Le 32e Beatles Day se déroulera ce samedi 5 octobre au Lotto Mons Expo. En trois décennies, cette manifestation organisée par des mordus des Fab Four est devenue le plus grand rassemblement de fans des Beatles de Belgique et un événement majeur au niveau européen. Chaque édition est l’occasion d’inviter des artistes, techniciens… ayant côtoyé les Beatles ou dont l’œuvre fut une grande source d’inspiration.

À chaque année son thème et pour cette 32e édition, c’est Abbey Road qui est mis à l’honneur. Pour les 50 ans de sa sortie, on rend hommage aux passages piétons. Celui de la pochette face aux studios EMI bien entendu, mais bien d’autres également.

Pour marquer le coup, le cerveau de la manifestation Alain Cardon a lancé un défi aux Montois: se photographier à quatre en train de traverser un passage piéton! Même les acteurs de la procession du Car d’Or se sont prêtés au jeu. Une sélection de clichés sera à découvrir dans les murs du hall d’expositions montois.

LIRE | Abbey Road en mode procession du Car d’Or à Mons

Mais le Beatles Day, ce sont aussi et surtout des concerts (11 groupes de 11 h à 23 h, dont un qui rejouera le concert «rooftop» des Beatles de 1969), des expositions (dont une consacrée aux 100 plus belles pochettes d’album de 1969), et des rencontres. Cette année, l’invité d’honneur sera Chris Thomas, producteur de rock britannique qui a notamment travaillé avec les Beatles, Pink Floyd, Procol Harum, Badfinger, les Sex Pistols, Elton John, etc.

Plusieurs auteurs seront également de la partie: Éric Laforge, Valentine Del Moral, qui a consacré un ouvrage au Rooftop Concert des Beatles, improvisé sur les toits des studios Abbey Road fin janvier 1969, où encore Kevin Roach. Sans oublier un espace exposants, une foire aux vinyles…

Infos: beatlesday.be

Les Tailleurs à Ecaussinnes

Beatles, tailleurs et vernissages: un curieux week-end en sept sorties à Mons & Centre

Lancé en 2014, avec quelques bouts de ficelles et l’appui de la Commune d’Ecaussinnes, le festival Les Tailleurs s’est transformé en un événement majeur du paysage culturel belge. Les Tailleurs, c’est un espace de jeu pour le spectacle vivant.

On y brasse large: conteurs, jongleurs, magiciens, musiciens, marionnettistes, clowns, chanteurs, artistes de rue, professionnels et amateurs investissent les rues et les ruelles, les chapiteaux de fortune, les parcs, les églises et jusqu’à la cour du château fort.

La programmation du festival mise aussi sur la jeunesse et certains spectacles sont gratuits, de quoi offrir une visibilité aux artistes belges émergents qui dévoileront leur savoir-faire à un jury composé de professionnels du spectacle.

Les Tailleurs, c’est aussi un festival bien dans l’air du temps, qui s’inscrit dans une démarche durable et responsable de l’environnement. Il s’associe au projet «Ecaussinnes Commune Zéro déchet» et mise sur l’artisanat et les produits locaux à travers un marché authentique.

Parmi la multitude d’artistes, pointons notamment Rémy Bricka, le vrai, avec tout son attirail dont ses fusées et ses colombes, Kermesz à l’Est, fanfare explosive et joyeuse et Fanny Ruwet.

Infos: lestailleurs.be

Philosophie louviéroise à Mons

Beatles, tailleurs et vernissages: un curieux week-end en sept sorties à Mons & Centre

Freddy Tougaux débarque dans le très beau théâtre royal de Mons, poursuivant la tournée de son spectacle «Deux pour le prix d’un». Avant d’en arriver là, David Greuse de son vrai nom a cartonné sur Youtube et les 4 millions de vues sur le net avec son hymne révolutionnaire «Ça va d’aller!», fut l’égérie de l’émission «La France a un Incroyable Talent», un pilier du Grand Cactus de la RTBF et est aujourd’hui le grand Prophète de la philosophie post-positive, le chantre de l’anti bling bling et du néocapitalisme.

Bref, un révolutionnaire caché dans le corps de monsieur tout-le-monde, à voir samedi à 20 h au Théâtre Royal de Mons.

+ « On a tous un Freddy Tougaux dans notre entourage »

Bien-être animal à Binche

Le bien-être animal est devenu une préoccupation prioritaire, martelé par quelques associations à l’écho inouï et entendu aujourd’hui par les acteurs politiques de tout bord. Il s’agirait d’ailleurs du seul thème sur lequel PS et N-VA seraient d’accord, c’est dire le consensus autour de la santé de nos chiens, chats, vaches et cochons…

Et donc, voici que les salons du bien-être animal essaiment. La ville de Binche organise son premier ce week-end, au Kursaal.

Les 5 octobre de 10 h à 18 h, 25 exposants échangeront des conseils, des démonstrations, des «trucs et astuces». Le salon permettra aussi de découvrir des structures et associations qui luttent pour la cause animale.

L’entrée au salon est gratuite et les chiens sont également les bienvenus. Heureusement…

Le 6 octobre, une promenade canine sera également organisée du côté d’Epinois.

Info: page Facebook de l’événement.

Curiosité au BAM

Beatles, tailleurs et vernissages: un curieux week-end en sept sorties à Mons & Centre
©Lachaert – D’hanis

À la chute des feuilles, les musées de la région prennent une nouvelle allure. Deux musées à Mons et un louviérois inaugurent chacun une nouvelle exposition ce week-end.

Commençons par le BAM, le palais des Beaux-Arts Montois, qui adopte une configuration inédite: il se mue en cabinet de curiosités. Ces lieux apparus à la fin du 16e siècle et qui connaissent un regain d’intérêt aujourd’hui ont préfiguré les musées. Avec Memento, le BAM casse les codes et fait exploser les cloisons qui séparent les Beaux-Arts, les arts appliqués, les spécialisations muséales…

Le temps de cette exposition se côtoient des œuvres issues de la collection de la ville de Mons, des œuvres créées par des artistes plasticiens contemporains, des œuvres issues de collections privées et habituellement inaccessibles au public…

Memento est à découvrir dès ce week-end et on vous décode très prochainement cette curieuse exposition.

Infos: bam.mons.be

Le Maroc au Mundaneum

Beatles, tailleurs et vernissages: un curieux week-end en sept sorties à Mons & Centre

Au Mundaneum, on profite du retour du froid pour se réchauffer un peu en plongeant au cœur du Maroc, avec «Maroc: entre traditions et modernité». Du 5 octobre 2019 au 29 mars 2020, l’exposition présentera des images du Maroc depuis les pionniers de la photographie au Maroc jusqu’à un photographe contemporain.

Trois points de vue mettent en avant des images percutantes et liées aux thématiques pacifistes du Mundaneum, dont la série «Juifs du Maroc», qui revient sur des siècles de présence juive au Maroc et qui bat en brèche certains mythes simplistes et réducteurs sur la cohabitation entre juifs et musulmans.

Infos: expositions.mundaneum.org

Loup et crépuscule

Beatles, tailleurs et vernissages: un curieux week-end en sept sorties à Mons & Centre

Enfin, signalons que le Centre de la Gravure et de l’Image imprimée à La Louvière inaugure «Entre chiens et loups». Une exposition dédiée à l’artiste américaine Kiki Smith, figure du féminisme. Son œuvre oscille entre lumière et obscurité, visuellement comme dans l’esprit, d’où le sous-titre de l’expo: In the Twilight, dans l’obscurité. Soit ce moment où le chien est placé à la garde du bercail et où le loup profite de l’obscurité pour sortir du bois.

Concrètement, plus de 100 estampes, sculptures et dessins de 1981 à nos jours seront à découvrir pour ce qui constitue la première exposition consacrée à Kiki Smith en Belgique.

Infos: centredelagravure.be