A vélo dans les roues d'une famille montoise, sur les embûches du chemin de l'école

Aller à l'école à vélo quand on habite en ville, ce devrait être normal. En Wallonie, et à Mons notamment, ça reste de l'ordre de l'exploit, en raison d'une infrastructure défaillante.

Ugo Petropoulos

A Mons, les élèves qui se rendent à l'école à vélo sont moins de 1% du total des écoliers. Un chiffre minable quifait d'autant plus rougirde honte ou d'énervementquand on le compare à la situation de nos voisins flamandsou d'autres pays comme le Danemark ou l'Autricheoù on dépasse les 50% d'élèves cyclistes dans certaines villes.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...