A Mons, on explique une thèse en dansant, en chantant ou en cuisinant

Depuis 2015, l'UMons organise le concours « Show Your PhD ». L'objectif : que des doctorants expliquent le sujet de leur thèse, grâce à l'art. Du chant à la cuisine, tout est permis.

Ugo Petropoulos

Les scientifiques, des gens sérieux etcoincés, qui vivent dans leur monde? A Mons, on veut faire tomber ce cliché. La preuve avec un concours intitulé «Show Your PhD», organisé depuis 2015 par l'Université de Mons, dans le cadre de sa journée du Mardi des Chercheurs.

Cet événement combine culture et recherche. En 5 minutes, le candidat explique le sujet de sa thèse au moyen d'un médium culturel de son choix. Cette année, 6 candidats d'universités belges et françaises,sont montés sur scène pour des performances allant de la danseà la cuisine.

Comme Claudia Struzzi, chercheuse à l'UMons. Son dada, c'est le graphène, "unmatériau bidimensionnelcristallin,forme allotropiqueducarbonedont l'empilement constitue legraphite", nous explique Wikipedia. Sa thèse s'intéresse à la fabrication et à la fonctionnalisation du graphène.

Pour aider l'auditoire à comprendre, elle a donné un cours de cuisine. «Chaque fois que je retourne en Italie, ma grand-mère me demande: "ce que tu fais, comment je peux le comprendre?"» Réponse: en fabriquant une pizza.

Sa conclusion suite à cette vulgarisation de sa thèse: «Vous n'avez pas vraiment compris quelque chose si vous ne savez pas l'expliquer à votre grand-mère». Bon, on aura quand même besoin d'undeuxième cours de cuisine pourtout comprendre de la fabrication et de la fonctionnalisation du graphène...

De son côté, Cyrille a choisi de faire revivre en Lego un tableau racontant un épisode de la mythologie grecque. L'objet de sa thèse est de trouver des outils de médiation pour valoriser la mythologie grecque dans les musées du Nord de la France. Exemple ici avec le Livre IV de l'Enéide de Virgile.

On a aussi eu droit à un karaoké pour comprendre la mécanique des roches. Mais c'est finalement une étudiante suivant une thèse en art contemporain qui a remporté le concours: Schéhérazade Zambrano a choisi d'expliquer sa thèse sur "Le corps comme dispositif de résistance dans notre contemporanéïté"au moyen d'une chorégraphie de danse...contemporaine. Comme quoi la science, c'est de l'art.