Pus de 200 emplois menacés chez LBG: 2 candidats repreneurs annoncés

Au lendemain de l’annonce du dépôt de bilan, le travail a repris à Morlanwelz. Deux candidats repreneurs se seraient manifestés.

Pus de 200 emplois menacés chez LBG: 2 candidats repreneurs  annoncés

Les sociétés de LBG Bakeries ont pris la décision de déposer, jeudi, le bilan devant le tribunal du commerce de Louvain et de Charleroi, ce qui pourrait conduire à la fermeture définitive de tous les sites de LBG Bakeries dont les deux sites de production de pains frais et de pâtisseries destinés à la grande distribution belge basés à Morlanwelz.

Après une journée d’arrêt de travail à la suite de l’annonce, la production est à nouveau normale, de même que la plupart des livraisons chez les clients. «Le travail a repris sous la direction de la curatelle et la facturation se fait à Morlanwelz, ce qui est important pour la trésorerie et l’achat des matières premières,» précise Philippe Bertleff du Setca-Centre.

«Tout tourne normalement au niveau de la production et des livraisons à la clientèle sauf chez Lidl dont nous espérons un retour dans les jours qui viennent. Nous comptons au moins deux candidats repreneurs, qui se sont signalés aux deux curateurs, ce qui est une très bonne chose pour les organisations syndicales qui peuvent faire jouer la surenchère au niveau des offres de reprise. Nous souhaitons une reprise dans les mêmes conditions de travail et avec un maximum de travailleurs. Nous refuserons en tout cas tout appel à de la sous-traitance.»

Une nouvelle assemblée générale du personnel est programmée lundi dans la matinée. Les syndicats demanderont par ailleurs une rencontre avec les curateurs pour faire un point sur l’état du dossier.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.