Procès d’Axel Brasseur : le jury entre en délibération

Les débats ont pris fin mercredi à 12h50 dans le cadre du procès d’Axel Brasseur, accusé de meurtre de Guy Verast devant la cour d’assises du Hainaut.

Le jury est entré en délibération peu avant 13h30 . Après une longue interruption suite à une panne d’électricité, les répliques ont clôturé les débats. Le verdict sur la culpabilité est attendu dans la journée. Le meurtre s’était produit le 25 mai 2012 à Pommeroeul (Bernissart).

Après une longue interruption en raison d'une panne d'électricitéqui a privé une partie de la ville de Mons d'électricité, dont le Palais de Justice, le procès d'Axel Brasseur a repris et les parties ont procédé aux répliques.

Alors que la défense avait présenté l’accusé comme «l’esclave de la victime», l’avocat général estime qu’il s’agissait «d’une victime consentante». L’avocat général est resté sur sa position: il s’agit d’un meurtre de sang froid.

L’avocat de la défense, Me Jean-Philippe Rivière, a répliqué dans la foulée. «Si c’est un crime de sang froid, j’attends toujours le mobile.» L’avocat général avait lui même reconnu dans sa réplique que le mobile était inconnu.

Le 25 mai 2012 à Pommeroeul (Bernissart), Axel Brasseur avait tiré deux coups de feu mortels sur son ami Guy Verast. Le jury doit à présent répondre à trois questions: l’accusé est-il coupable d’avoir commis un homicide le 25 mai 2012? Le crime a-t-il été provoqué par des violences graves envers des personnes? L’accusé est-il coupable d’avoir porté une arme à feu soumise à autorisation sans permis?