Violente agression à Braine-le-Comte: l'auteur serait identifié

L'auteur d'une violente agression, samedi vers 02h30, à la place René Branquart à Braine-le-Comte, serait identifié et actuellement recherché, a indiqué la sour de la victime, Karina Decort. Selon elle, il s'agit d'une connaissance d'un groupe de personnes d'origine kosovare et habitant à Hennuyères (Braine-le-Comte).

Victor-Emmanuel Decort, un Brainois de 36 ans, sortait du café "Le Barabarock's" lorsqu'un individu a foncé sur lui. Il lui a d'abord porté un coup de poing à la glotte, lui faisant perdre conscience, avant de lui donner des coups de pied à la tête.

La victime souffre d'une double fracture du crâne, d'une fracture du rocher (os de l'oreille), d'une hémorragie interne et d'un odème. Admise dans un service de soins intensifs, elle devrait néanmoins en sortir mardi après-midi et d'après les résultats d'un premier scanner, aucun de ses nerfs n'a été touché.

Karina Decort ignore pourquoi son frère a été agressé de la sorte mais pense à un acte gratuit. "La seule chose constatée à l'intérieur du café, c'est que Victor-Emmanuel semblait draguer une fille et elle fait peut-être partie de cette bande".

Par ailleurs, Mme Decort précise qu'elle va déposer plainte, dès mardi après-midi, auprès de la justice montoise, pour coups et blessures, et pour non-assistance à personne en danger contre le tenancier et les clients de l'établissement concerné.

L'intéressée, également conseillère communale (PS) et de police à Braine-le-Comte, a interpellé les membres du conseil de majorité, lundi soir, sur les problèmes d'insécurité dans le centre-ville. Pour elle, ils sont en partie liés à certains débits de boissons.

Mme. Decort annonce d'ailleurs que des sanctions vont être prises contre "Le Barabarock's". Il sera obligé de fermer un week-end et sa dérogation lui permettant d'ouvrir plus tard lui sera retirée.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.