Un nouveau directeur pour Antenne Centre

Michaël Kaibeck est le nouveau directeur général de la télévision locale de la région du Centre, dont le poste était vacant depuis 2019. Il est passé par la DH et Sud Presse.

Ugo Petropoulos
Un nouveau directeur pour Antenne Centre
La télévision locale du Centre a son nouveau directeur. ©Antenne Centre

Cela fait deux ans que le poste de directeur général est vacant chez Antenne Centre. À l'époque, la télévision locale basée à La Louvière était dans la tourmente financière et Patrick Haumont, dont la gestion était décriée, présentait sa démission au Conseil d'administration.

Alors que l’ex-directeur se recasait à la Ville de Binche, le CA nommait un comité de crise pour sortir la télévision de la zone de danger, avant de se mettre en quête d’un nouveau directeur. Au terme de la procédure de recrutement, c’est Michaël Kaibeck qui a été désigné par le conseil d’administration lors de sa réunion du 27 mai dernier.

Journaliste depuis 20 ans, Michaël Kaibeck est notamment passé par Sud Presse, où il fut chef d’édition à Charleroi et au BW, et la DH, où il a été rédacteur en chef adjoint. En 2019, il fonde K-Meha Média, une agence de production de contenus et de communication externe.

Journaliste et gestionnaire

 Michaël Kaibeck entrera en fonction le 16 aout prochain à la tête d’ACTV.
Michaël Kaibeck entrera en fonction le 16 aout prochain à la tête d’ACTV.

Son profil, ancré dans le monde médiatique et de fondateur d’entreprise, a séduit le CA d’Antenne Centre. «Il a très bien réussi l’épreuve de gestion, comme d’autres candidats. Mais ce que nous avons apprécié dans son profil, c’est qu’il travaille depuis longtemps dans le secteur des médias et qu’il en a vision dynamique», explique Jean Godin, président du Conseil d’Administration d’ACTV.

Les défis seront nombreux pour le nouveau directeur, qui devra notamment initier une révolution numérique au sein d’Antenne Centre. «Il s’occupe d’une boite où cet aspect nouveaux médias est très présent et cela nous a fortement intéressés», poursuit Jean Godin.

L’entrée en fonction de Michaël Kaibeck est prévue le 16 aout prochain. Outre l’aspect numérique et nouveaux médias, le nouveau directeur fera face à d’autres défis, comme le remplacement d’une partie du personnel qui s’approche de l’âge de la retraite et l’accessibilité aux programmes des personnes malentendantes, rendue obligatoire d’ici le 1er janvier 2023.

Pour cela, il pourra compter sur une équipe revenue au bercail dans son site historique de la Tombelle après la déroute TV Factory, et une situation financière assainie et apaisée. Même si Jean Godin avertit: «on ne sera jamais riche.»

Les plus consultés depuis 24h