Des vagues d’ondes positives à la Portelette

Beau succès de participation avec 837 coureurs et des victoires pour Martin Delguste, Alexandra Tondeur, Geoffrey Marrion et Charlotte Monfils.

Geoffroy Bruyr
Des vagues d’ondes positives    à la Portelette
Dans cette Portelette revisitée, les coureurs se sont élancés par vagues. ©EdA - 501941006579

L’événement était particulièrement attendu par les amateurs de running. Samedi, le Circuit de La Portelette a attiré 837 coureurs au centre sportif du Scavin à Lobbes.

Pour cette 43e édition, les départs se faisaient par vagues, cinq au total, de maximum 250 coureurs, espacées d'un quart d'heure. La première rassemblait les coureurs les plus rapides de chacune des deux distances (13,3 km et 5,8 km). Lors de l'inscription il fallait donc estimer sa vitesse. "Nous savions à l'avance que cette Portelette adaptée aux mesures sanitaires ne battrait pas le record de participation, d'autant plus qu'elle a lieu le premier week-end des vacances de carnaval mais nous pouvons tirer un bilan très positif, lance l'une des chevilles ouvrières Axel Van Thuyne. C'est un soulagement de voir que tout s'est bien passé car c'était tout de même un sacré défi. Nous remercions les autorités communales de nous avoir fait confiance et de nous avoir permis de finalement pouvoir installer un service bar par le biais du placement d'une roulotte extérieure."

Parti dans la première vague, Geoffrey Marrion fut le premier à rallier l'arrivée. "Initialement j'avais pensé faire le circuit long mais mon coach Fernand Brasseur m'a dit de faire le court et je suis toujours ce que dit Fernand!, lance-t-il en rigolant. Et je ne le regrette absolument pas! Pas seulement parce que j'ai gagné mais aussi parce qu'une courte distance permet de bien se défouler et de situer sa vitesse! Tout cela est de bon augure avant les triathlons!" Le Preslois a fait la quasi-intégralité de la course avec Julien Devuyst avant de le lâcher dans la dernière montée menant à l'arrivée.

Chez les féminines c'est aussi une élève du coach Brasseur qui l'a emporté. "À moi aussi Fernand m'a dit d'opter pour le court, ce qui m'allait d'ailleurs très bien car je reviens d'une tendinite. Je n'avais plus fait de compétition en course à pied depuis octobre, juste du vélo." Charlotte a un gros objectif: les 20 km de Bruxelles. "Le podium est et doit rester un objectif. J'en rêve depuis longtemps!"

Delguste en mode marathon

Sur le long, le Brabançon Martin Delguste a d'abord dû suivre le tempo donné par Adrien Noel avant de parvenir à passer devant au tiers de la course en profitant d'un faux plat montant. "Je me dois de le remercier pour m'avoir lancé sur orbite, lançait Martin. Je connais sa valeur, donc je n'aurais pas aimé faire un sprint avec lui! L'objectif n'était pas spécialement de l'emporter mais de retrouver le rythme de la compétition avant mon premier marathon que je ferai à Rotterdam en avril. J'aimerais le faire en 2 h 20."

Pour Adrien, sa deuxième place était très gratifiante. "Je savais qu'avec Martin dans la course ce serait difficile d'envisager plus. C'est déjà sympa d'avoir pu l'accrocher."

Marvin d’Aurilio, 3e du 13,3 km: "Petite revanche personnelle"

"Je ne m'attendais pas à finir troisième sur un circuit aussi long et vallonné. Delguste et Noel, que je ne connaissais absolument pas, sont partis très vite alors j'ai fait la course de mon côté. Après une Cross Cup de Hannut complètement chaotique, j'ai pris une belle petite revanche sur moi-même."

Classements complets : 5.80 km | 13.30 km

Les plus consultés depuis 24h