La Louvière : un million d’euros nécessaire pour combler le déficit du Point d’Eau

Une situation financière compliquée est à l’origine de ce subside venu de la Ville.

Thomas Donfut
L'horaire d'ouverture des espaces ludiques et relax sera modifié pour faire des économies d'énergie.
L'horaire d'ouverture des espaces ludiques et relax sera modifié pour faire des économies d'énergie. ©AVPRESS

Lors du conseil communal de La Louvière qui reprenait ses droits pour la première fois en 2023 ce mardi, le conseiller du groupe PLUS Xavier Papier s’est inquiété de la situation financière du Point d’Eau qui a eu besoin d’un subside supplémentaire d’un million d’euros pour combler son déficit observé en 2022.

Pour Pascal Leroy ne s’est pas voilé la face dans la réponse donnée en séance. “Ce déficit est notamment dû aux suites du covid et d’une baisse de la fréquentation observée en 2022, probablement à cause de la crise, mais aussi aux dépenses énergétiques liées à l’exploitation d’un tel établissement”, a justifié l’échevin des Sports. “Comme beaucoup d’institutions du même genre, le Point d’Eau doit faire face à des dépenses énergétiques importantes. Nous avons mis en place toute une série de choses pour diminuer les factures d’énergie et ce subside supplémentaire permettra aux comptes du Point d’Eau de sortir du rouge.

En fermeture technique depuis deux semaines, le Point d’Eau en a profité pour “faire peau neuve” du point de vue de l’énergie. “On a profité de cette fermeture pour remplacer l’ensemble de l’éclairage de la piscine par du LED ce qui va déjà nous permettre de faire des économies substantielles. On a aussi mis en fonction en août dernier un déchloraminateur qui va nous permettre d’économiser non seulement de l’eau mais aussi de l’énergie nécessaire à la chauffer puisqu’on va en utiliser moins. Nous allons également diminuer les heures d’ouverture des espaces ludiques et relax. Nous allons également commander un audit énergétique. Nous avons également comme projet d’installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de la piscine mais une étude de stabilité est nécessaire avant d’entamer toute démarche sur ce plan-là.

En espérant que toutes ces démarches permettront au Point d’Eau de… sortir la tête de l’eau sur le plan financier. “Cette situation financière difficile ne concerne pas que La Louvière mais toute la Belgique avec des piscines qui ont été contraintes de fermer leurs portes, d’autres qui retardent leur ouverture. Le Point d’Eau est un bel outil qui est cher au public louviérois et même au-delà et j’espère vraiment que la situation va s’améliorer sous peu.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...