La blanchisserie de Jolimont à La Louvière a joué un rôle crucial durant la pandémie : “du personnel administratif est même venu renforcer les équipes”

Pendant un an, elle a tourné 7 jours sur 7 pour laver la literie et le linge d’une bonne partie du groupe Jolimont

Thomas Donfut

Ce mardi, à l’occasion de la venue du ministre du Budget Adrien Dolimont dans les locaux du CHR Jolimont, nous avons pu visiter la buanderie de l’hôpital dans laquelle on retrouve la blanchisserie. Un endroit qui a joué un rôle très important dans la gestion de la crise sanitaire par l’hôpital qui est un des derniers de Wallonie à posséder son propre endroit dans lequel 4 tonnes de linge ainsi que de vêtements médicaux du personnel sont lavés au quotidien.

Le Ministre du Budget Adrien Dolimont a visité la buanderie de l'hôpital.
Le Ministre du Budget Adrien Dolimont a visité la buanderie de l'hôpital. ©Thomas Donfut

Mais durant la pandémie, la buanderie a démontré toute son importance. “On ne devait pas forcément laver plus de linge mais la cadence était plus importante”, nous précise Quentin Botton, responsable de la logistique pour le Groupe Jolimont. “Durant un an, la buanderie a fonctionné sept jours sur sept avec un gros investissement de la part du personnel qui a accepté de travailler aussi le week-end. Afin de compléter les équipes, nous avons fait appel à su personnel supplémentaire intérimaire mais aussi à du personnel dont la charge de travail avait diminué à cause de la pandémie comme du personnel administratif ou des kinés.

Du point de vue du nettoyage en lui-même, rien n’a changé par contre par rapport à la situation avant covid. “Nous considérons tout élément de linge comme infecté, que ce soit par le covid ou tout autre virus. Le linge est d’abord trié puis lavé, séché et repassé à la vapeur avant d’être renvoyé vers les différentes implantations.

Quatre tonnes de linge sont traitées par jour dans la buanderie de Jolimont.
Quatre tonnes de linge sont traitées par jour dans la buanderie de Jolimont. ©Thomas Donfut

Pour le moment, le linge des différents hôpitaux du groupe ainsi que celui des crèches est lavé à Jolimont. Mais à terme, celui des maisons de repos du groupe sera également traité en interne sur le site de Géothermia à Mons où le projet d’un logipôle va voir le jour d’ici quelques années. “Sur 15 000 m², trois services seront installés à savoir la blanchisserie, l’économat ainsi qu’une cuisine centrale”, explique Ludwig Wandenloot, coordinateur du projet. “La blanchisserie en elle-même représentera un tiers de la surface et permettra, sur trois lignes de travail au lieu d’une seule pour le moment, de traiter 8 tonnes de linge par jour. Nous sommes en train de mettre le projet sur pied aussi en vue de la transition énergétique. Des panneaux solaires seront déployés sur les toits et le carport et nous étudions la possibilité d’installer une éolienne.

Un bâtiment de cette ampleur avec ces fonctions serait une première en Belgique pour un groupe hospitalier.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...