Strépy-Bracquegnies : pour l’Amicale des sociétés du village, “oublier est impossible mais il faut aller de l’avant”

L’émotion sera grande durant toute la saison carnavalesque à Strépy-Bracquegnies qui débutera le 4 février prochain.

Thomas Donfut
Pour l'Amicale des sociétés du village, oublier ce qu'il s'est passé est impossible mais il faut tourner la page.
Pour l'Amicale des sociétés du village, oublier ce qu'il s'est passé est impossible mais il faut tourner la page. ©Thomas Donfut

Ce dimanche, la stèle dédiée aux victimes du drame de Strépy qui a marqué à vie toute une région et coûté la vie à 6 personnes était inaugurée par les autorités communales et par les familles des victimes. On peut imaginer la forte émotion qui a submergé les quelque 300 personnes y ayant assisté.

Jacques Gobert nous l’avait annoncé, il s’agira là de la seule cérémonie officielle d’hommage liée au drame durant les festivités du village. “Ce sera probablement la seule commémoration, le seul hommage qu’il y aura durant cette saison carnavalesque”, nous avait confié le bourgmestre quelques jours avant l’inauguration de la stèle. “Les sociétés du village n’ont pas demandé, par exemple, à faire une quelconque minute de silence. Je les comprends. Pour elles, il est probablement temps de passer à autre chose.

Confirmation avec la présidente de l’Amicale des sociétés du village. “Le temps de la commémoration est nécessaire mais nous voulons reprendre la fête telle qu’elle est”, confirme Virginie Pilette. “On a cette volonté, la société des Boute-en-Train, touchée directement par le drame, de vivre un Carnaval normal et redonner du sens à la fête. Dans nos cœurs, ce sera de toute façon compliqué à vivre donc nous n’avons pas besoin de moment particulier pour nous rappeler ce qu’il s’est passé. Nous nous préparons à ces moments difficiles car même si oublier est impossible, il est temps d’aller de l’avant. Le livre ne se referme pas mais c’est le moment de tourner la page et d’en débuter un nouveau chapitre. Nous devons aussi penser aux enfants qui ne doivent pas rester sur une mauvaise note. On doit passer ce cap, on sait que ce sera difficile mais on y est préparé.

La fête, elle débutera le 4 février prochain avec les soumonces en batterie avant la soumonce générale du 18 février et l’apothéose du Carnaval les 12, 13 et 14 mars prochains, une semaine avant le Laetare à Houdeng et La Louvière.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...