Nouveau stade de la RAAL La Louvière : le jury a rendu un avis positif

La balle est désormais dans le camp du Collège qui doit analyser le rapport effectué par le jury mais, a priori, la RAAL devrait pouvoir introduire son permis.

Thomas Donfut
STADE TIVOLI LA LOUVIERE
Le nouveau stade de la RAAL est en bonne voie. ©AVPRESS

Le nouveau stade de la RAAL, sur le site du Tivoli, est en bonne voie. C’est en tout cas ce qui ressort d’une réunion qui s’est tenue ce lundi par un jury désigné pour statuer de la recevabilité ou pas du projet de Salvatore Curaba de construire un nouveau stade non loin de l’ancien, un projet nécessaire pour le développement sportif du club relancé en 2017 qui évolue aujourd’hui en 1ère division nationale et qui ambitionne beaucoup plus.

À l’issue de cette réunion, l’horizon semble être au beau fixe pour que ce projet puisse voir le jour. “Globalement, ce qui en est ressorti semble positif”, nous a expliqué Jacques Gobert, bourgmestre. “Le Collège doit encore approuver le rapport de ladite réunion. L’auteur de projet pourra alors introduire son permis d’urbanisme et il semble que nous allons pouvoir débuter la phase deux des négociations. Il faut aussi que ce projet rencontre les souhaits de la Ville et remplisse toutes les cases notamment en matière de gestion du stade et de la prise en charge des abords. Il faudra aussi que le projet soit affiné du pont de vue architectural car tout ce que nous avons pour le moment, c’est du métrage rien de concret.

Avec, en filigrane, la fameuse clause Orban qui avait fait capoter la première esquisse du projet. “Le respect de cette clause est essentiel. Il faudra que le stade soit accessible non seulement à la RAAL mais aussi à d’autres clubs de foot, comme l’URLC par exemple, ou même à d’autres disciplines.

Lors de cette réunion, les débats se sont déroulés dans le calme. “Nous avons effectué des cotations sur les nombreux points à l’ordre du jour et il semble effectivement que ce soit positif pour la réalisation de ce projet qui, rappelons-le, était le seul en lice”, nous a confirmé Olivier Destrebecq, conseiller communal représentant de l’opposition politique, qui a participé aux débats. “Il faudra cela dit que l’auteur du projet approfondisse certains points comme la mobilité, l’attractivité, le budget, l’environnement. Il faudra également prendre en considération l’avis des habitants du quartier et que la communication avec ces derniers soit optimale.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...