Drame au carnaval de Strépy: le chauffard n'était ni positif à l'alcool ni à la drogue, selon les premiers tests

Il faut toutefois attendre que les résultats de la prise de sang réalisée sur le chauffard, toujours attendus, confirment définitivement

La Rédaction de L'Avenir
Drame au carnaval de Strépy: le chauffard n'était ni positif à l'alcool ni à la drogue, selon les premiers tests

Suite au terrible drame provoqué par Paolo et son cousin Nino, trentenaires, au petit matin ce dimanche à Strépy-Bracquegnies, l'enquête avance lentement. Alors que de nombreuses questions se posent toujours, il sera déterminant de savoir si le chauffard qui a fauché la vie d'au moins 6 personnes et provoqué des dizaines de blessés sans chercher à stopper la folle embardée de sa BMW Serie 5 (les premiers éléments indiquent qu'il roulait à très vive allure, et qu'il n'a pas cherché à freiner), était, oui ou non, sous influence.

A ce stade, il apparait que la réponse tende vers le "non": le procureur général de Mons Ignacio De La Serna a été en mesure de confirmer que l'alcootest réalisé sur le conducteur était bel et bien négatif. Ce n'est pas tout: La DH apprend que le même conducteur, qui s'est soumis à un test salivaire pour le dépistage de stupéfiants, est également négatif à la drogue.

Prudence toutefois: nous ne disposons pas encore des résultats de la prise de sang, auquel s'est bien soumis l'auteur du carnage. Ces résultats, déterminants, pourraient arriver dans les prochain(e)s heures ou jours.