Une voiture dans la foule au carnaval de Strépy-Bracquegnies: le bilan monte à 6 morts et 20 blessés graves

Vers 5h, ce matin, une voiture a foncé dans la foule du carnaval de Strépy-Bracquegnies. Un bilan fait maintenant état de 6 morts et plusieurs dizaines de blessés, deux personnes ont été interpellées.

Une voiture dans la foule au carnaval de Strépy-Bracquegnies: le bilan monte à 6 morts et 20 blessés graves
Alors qu’une septantaine de personnes était rassemblée à l’aube pour le carnaval de Strépy-Bracquegnies, une voiture a foncé dans la foule. ©Facebook

Selon le directeur médical, Alain Hautain, le bilan humain est particulièrement lourd:

«Des corps dispersés sur la route»

Les faits se sont produits rue des Canadiens à proximité du Hall omnisports de Strépy-Bracquegnies. "Une voiture qui roulait à vive allure a foncé dans la foule qui s’était rassemblée pour assister au ramassage des Gilles. Le groupe, qui se composait d’une centaine de personnes, venait de quitter la salle Omnisports pour remonter, via la rue des Canadiens, vers le centre du village. Le conducteur a ensuite poursuivi sa route, mais nous l’avons intercepté", a indiqué le bourgmestre.

Sur RTL Info, le bourgmestre de La Louvière raconte ""Il n’y a pas de mots, c’est l’horreur. Etant arrivé sur place quelque temps après la catastrophe, voir ces corps dispersés sur la route, les gens qui sont en souffrance… Vous ne pouvez pas imaginer que ça puisse exister et malheureusement, c’est ce qui a lieu… Il n’y a pas de mots, c’est dramatique."

Lors de la conférence de presse organisée à 11h, Denis Rans, médecin urgentiste a fait le point:

Le plan d’urgence communal a été déclenché.

"Nous avons mis la salle de sport communale à disposition des familles et le service d’assistance aux victimes a également été activé", précise Jacques Gobert.

Une voiture dans la foule au carnaval de Strépy-Bracquegnies: le bilan monte à 6 morts et 20 blessés graves
©BELGA / CAROLE HEYMANS

Deux personnes interpellées

Nos confrères de la RTBF ce drame se serait produit suite à une course-poursuite entre le véhicule impliqué et la police. Une information démentie par la police. Selon la RTBF, la ministre de l’Intérieur a contacté le bourgmestre, notamment pour savoir si la thèse d’un attentat pouvait être exclue.

Un juge d'instruction est sur place.

Divers devoirs d’enquête ont déjà eu lieu, a indiqué le substitut du procureur du Roi de Mons Damien Verheyen en conférence de presse. Une reconstitution aura lieu afin de déterminer le trajet exact du véhicule "et de déterminer le mobile" qui a foncé dans la foule dimanche matin lors du carnaval de Strépy-Bracquegnies (La Louvière). "Dans l’état actuel de l’enquête, on sait qu’un véhicule a foncé dans un groupe de ramassage. La voiture était occupée par deux personnes qui ont été interpellées. Elles sont respectivement nées en 1988 et 1990, originaires toutes les deux de La Louvière.", a ajouté le substitut. Les deux personnes n’étaient pas connues des services pour des faits similaires. Une juge d’instruction a été saisie du chef de meurtre. "Dans l’état actuel de l’enquête, la piste terroriste n’est pas privilégiée", a-t-il ajouté.

«La voiture a accéléré»

L'animateur de Bel RTL Fabrice Collignon était présent et raconte"On a entendu un bruit immense venir de derrière la société et la voiture est littéralement entrée dans le groupe de personnes. La voiture a accéléré et le temps de se rendre compte qu'il se passait quelque chose, tout le monde était par terre."

Le monde politique belge n'a pas tardé à régir : " Horrible ", " effroi ", " cauchemar ".

Cet article est régulièrement actualisé.