La Louvière: une polyclinique de l’Enfant pour dédramatiser l’hôpital

Au CHU Tivoli, toutes les activités pédiatriques sont désormais regroupées dans le même bâtiment, à côté de l’hôpital.

La Louvière: une polyclinique de l’Enfant pour dédramatiser l’hôpital
Ugo Petropoulos

Le milieu hospitalier peut impressionner, voire traumatiser certains enfants. Pour l’éviter, le CHU Tivoli de La Louvière a ouvert une Polyclinique de l’Enfant dans un nouveau bâtiment de 2500 m² et où sont rassemblées toutes les activités ayant trait à la pédiatrie.

«Cette plateforme répond à une volonté d’amélioration de la prise en charge de l’enfant au CHU Tivoli, explique le Dr Roxane Rossignol, cheffe du service Pédiatrie. Tous les services ainsi regroupés évitent aux patients pédiatriques de devoir se rendre aux quatre coins de l’hôpital, comme c’était le cas auparavant. Le suivi des patients, et plus particulièrement encore des nouveau-nés prématurés, sera amélioré et plus aisé.»

Toutes les activités pédiatriques ambulatoires, les consultations multidisciplinaires pour les troubles neuro-développementaux, les consultations de chirurgie pédiatrique et de pédopsychiatrie sont centralisées au rez-de-chaussée, tandis qu’à l’étage se trouvent deux cabinets de dentisterie pédiatrique, un service de logopédie et le Centre de Rééducation Ambulatoire.

La structure a été entièrement pensée autour de l’enfant et de sa famille avec l’objectif de dédramatiser l’environnement hospitalier et de faire en sorte que l’enfant garde un souvenir positif de sa visite. «Nous avons aménagé des espaces ludiques pour que les enfants puissent s’amuser en attendant leur rendez-vous, des modules de distraction adaptés en fonction des âges.» Même les salles de soins sont équipées d’écrans pour occuper l’esprit des enfants lors de soins longs et compliqués.

Bientôt de nouveaux soins

Au niveau technique, un point d’attention particulier a été donné à l’acoustique des lieux grâce à un système de portes garantissant un haut niveau de protection au bruit. «Il s’agit […] de garantir la confidentialité et le calme en dentisterie. Pour le praticien, mais aussi pour ne pas inquiéter les petits patients attendant leur tour si un enfant devait se faire entendre lors de son soin» sourit Vinciane Doutreluingne, Cheffe de Projets – Infrastructure.

La polyclinique mise aussi sur l’accueil, avec une équipe de cinq personnes ayant l’expérience contact des patients pédiatriques. «Les secrétaires s’investissent non seulement dans l’accueil et les tâches administratives, mais aussi dans les contacts humains avec les patients. Le côté relationnel est très important», souligne Cindy Morais, responsable administrative.

Cette Polyclinique dédiée à l’enfance est une première dans le Hainaut. Si elle permet la centralisation des consultations, elle doit aussi favoriser une diversification des soins. « Nous espérons l’ouverture prochaine, fin d’année ou début 2022, d’un Centre de revalidation fonctionnelle (CRF) à visée thérapeutique, développe le Dr Muriel Delcommenne, cheffe du service de pédopsychiatrie. L’objectif de ce centre est de prendre en charge des enfants de 6 à 12 ans, en ambulatoire et en journée, sur plusieurs semaines ou plusieurs mois.»

La procédure pour son aboutissement est longue. «Dès que nous aurons obtenu les subsides, nous pourrons constituer une nouvelle équipe et développer la thérapie cognitivo-comportementaliste ou la guidance éducative qui n’existent pas actuellement, poursuit la Cheffe de service. Nous pourrons ainsi, par exemple, apprendre l’alimentation aux enfants qui souffrent de troubles alimentaires comme l’anorexie ou la boulimie.»

Ugo Petropoulos