Quand les mots voyagent à vélo

Le poète Maxime Coton a décidé de traverser la Belgique francophone à vélo pour rencontrer ses lecteurs. Mais pas que.

Audrey Verbist
Quand les mots voyagent  à vélo
Réalisateur, écrivain, poète, Maxime Coton publiera son 8e livre le 28 avril.

Comme tous les artistes, le poète Maxime Coton vit une période assez morose. Mais il a «décidé d'arrêter de subir la situation», dit-il. Son prochain recueil de poésie, Au dos des nuits paraît le 28 avril (Tétras Lyre). Et d'ici-là, il parcourra 300 km à vélo, à travers la Wallonie, de La Louvière à Soumagne, pour apporter lui-même le volume à des lecteurs en avant-première. L'objectif de son expérience poétique: faire voyager les mots et faire des rencontres.