Un chèque de 20€ pour chaque Louviérois

La Ville de La Louvière met en place les premières mesures de son plan d’aide visant à soutenir l’économie locale.

U.P.
Un chèque de 20€ pour chaque Louviérois
Chaque Louviérois aura droit à un chèque d’une valeur de 20€ pour participer à la relance du commerce local. ©Lupi

En décembre dernier, la Ville de La Louvière dévoilait un plan de relance de 8 millions € destiné à relancer l'activité après la pandémie de coronavirus. De cette somme, près de 5 millions€ sont destinés à être injectés dans l'économie locale.

Ce mardi 30 mars, le conseil communal a pris connaissance du règlement et des conditions d’accès à ces mesures. Ces aides s’adressent aux commerçants locaux, mais aussi à la population.

Ainsi, chaque résident louviérois recevra un chèque de 20€ à dépenser dans les commerces locaux participants à l’opération. Ils seront envoyés par courrier postal et se présenteront sous forme de chèques munis d’un QR code. Il sera également possible pour chaque citoyen d’acheter des chèques supplémentaires, dans lesquelles la Ville de La Louvière intervient à hauteur de 20%. Un chèque de 50€ coutera en réalité 40€ à l’acheteur.

L’ensemble des commerces locaux qui répondent aux critères établis et participent à l’opération des chèques-cadeaux bénéficieront d’une prime de 2 500€.

Premières mesures en mai

Il s’agira du principal soutien financier accordé aux commerçants, mais ce ne sera pas le seul. Tous les commerçants louviérois seront contactés individuellement dans les semaines à venir afin d’être informés de toutes les aides disponibles les concernant et des procédures pour en bénéficier.

Les commerçants bénéficieront également d’un allègement fiscal, différentes taxes et redevances étant suspendues afin d’alléger les charges qui pèsent sur eux. La suspension concerne les taxes pour les débits de boissons, les commerces de petite restauration, les terrasses et étalages, les spectacles et divertissements, les droits de place pour les forains et maraichers, les taxis, les séjours, les enseignes et publicités… Au total, ce sont 1 700 000€ de taxes communales qui ne seront pas réclamées par la Ville.

La volonté du Collège est d’accompagner la reprise des activités commerciales et d’horeca. Les premières aides devraient être distribuées en mai prochain.