Contournement est de La Louvière: les travaux préparatoires ont débuté

La Ville et la Région ont signé une convention de partenariat assurant le financement et le lancement des travaux du contournement est, qui doit améliorer l’accessibilité du quartier des hôpitaux.

U.P.
Contournement est de La Louvière: les travaux préparatoires ont débuté
Le contournement est doit permettre de rejoindre l’est de La Louvière sans s’engluer dans le centre-ville ©BELGA

Le contournement est de La Louvière est un dossier important pour la mobilité à La Louvière. Il doit permettre de désengorger le centre-ville de la circulation de transit et de faciliter l’accès aux hôpitaux du Tivoli et de Jolimont depuis l’autoroute A501.

Dans l’optique de son aménagement, la Ville de La Louvière a acquis une partie du terrain des anciens Laminoirs de Longtain. Ceux-ci sont toujours en cours de nettoyage et de démolition.

Après cette étape, les travaux de voirie proprement dits pourront débuter pour permettre la création d’une voie communale, limitée à 50 km/h, qui permettra de desservir les différentes zones industrielles, les ̂hôpitaux et logements.

Pour permettre la concrétisation du projet, la Ville de La Louvière et le ministre de la Mobilité Philippe Henry ont signé ce mercredi 24 février 2021 le contrat de commodat et la convention de partenariat entre la Ville de La Louvière et la Région wallonne. La convention répartit les rôles de chacun et le financement du projet.

Contournement est de La Louvière: les travaux préparatoires ont débuté
©Ville de La Louvière

Le coût total du contournement est s’élève à 10 854 000€, incluant les acquisitions, la dépollution et la construction de la voirie. C’est la Région wallonne qui en financera la majorité, 4 969 000€ inscrits dans le Plan Infrastructures 2024. L’Europe intervient également, via des Fonds Feder au montant de 2 897 000€. La Ville de La Louvière met quant à elle 2 988 000€ dans le budget.

Le contournement est complètera le contournement ouest, achevé depuis 2015. Outre désengorger la ville, il vise également à stimuler la reconversion économique de la ville en valorisant des sites tels que les Laminoirs de Longtain, Lamy Lutti ou Codami, laissés en friche aujourd’hui.