Tarik: du conseil à la vente!

Tarik Bouzinab (28 ans) découvre le monde professionnel via le secteur de l’intérim. Après des études secondaires en Sciences Économiques, il se spécialise dans le marketing et les techniques de communication. Depuis plusieurs mois, il est intérimaire pour une grande surface de bricolage.

Julien RUCHELET
Tarik: du conseil à la vente!
©ÉdA

Tarik mesure bien sa chance. Son contrat intérimaire a été prolongé. Depuis le 1er juin, il est vendeur-conseiller au rayon sanitaire de ce magasin spécialisé dans le bricolage et l'aménagement d'intérieur. Les robinets, douches et salles de bains n'ont plus aucun secret pour lui. «C'est ce que je recherchais, des responsabilités dans le secteur du conseil et de la vente. Après mon inscription dans différentes sociétés de l'intérim et suite à une annonce au Forem, j'ai trouvé cette fonction. L'intérim vous permet de découvrir le monde du travail d'une façon très concrète. Souvent, sur les offres d'emploi, les entreprises recherchent du personnel avec une ou deux années d'expérience. Ce poste de conseiller-vente me permet d'avoir cette expérience et d'ajouter quelques lignes bien utiles sur mon CV» explique le jeune homme. Tarik apprécie le contact direct avec la clientèle. «On n'apprend pas tout cela à l'école. Lors de mon entretien d'embauche, j'ai remplacé ce manque d'expérience par une envie d'apprendre et une certaine motivation. Lors de ma dernière année d'étude, je me suis rendu compte que je préférais le contact client à la promotion d'un produit ou la conception d'une campagne publicitaire». Au fur et à mesure des semaines, Tarik s'est bien intégré dans l'équipe des conseillers-vente. Cependant, le jeune homme espère décrocher un contrat à durée indéterminée (CDI). Pour lui, l'intérim est une porte d'entrée vers l'emploi.