A La Louvière, les toutous de la SPA chouchoutés par les étudiants de l'IFAPME

Permettre à des étudiants de s'entraîner sur différentes races de chiens et rendre un peu de beauté à des animaux abandonnés en refuge. C'est le sens du partenariat entre le centre IFAPME et la SPA de La Louvière. Qui espère du coup séduire plus facilement des familles d'accueil pour ses pensionnaires.

Ugo Petropoulos

C'est une belle collaboration qui vient de se mettre en place à La Louvière, entre la SPA et le centre IFAPME. Les deux institutions ont décidé de collaborer pour permettre aux étudiants de promotion sociale de la section gestionnaire de salon de toilettage de faire leurs armes sur les chiens de la SPA. Toutes les deux semaines désormais, les étudiants vont chercher des chiens au refuge pour leur refaire une beauté durant leur atelier pratique.

L'idée a germé dans l'esprit d'un administrateur de la SPA, se rendant compte que les deux institutions étaient voisines de 600 mètres, et que chacun gagnerait à collaborer ensemble. D'une part pour les étudiants de l'IFAPME: "cela permet pour eux de diversifier les modèles de chien", explique Stéphanie Charlier, coordinatrice des formations. "Avant, ils travaillaient tout le temps sur les mêmes races, les mêmes chiens..." Le leur, ceux de la famille, des amis. Grâce à ce partenariat, les étudiants gagneront en pratique et seront mieux préparés à nettoyer tout type de chiens.

Du côté de la SPA, pour les animaux c'est tout bon côté bien-être: c'est une sortie hors de leur cage et c'est aussi un nettoyage qui fait du bien: les chiens arrivent sales au centre de formation et après quelques shampoings et coups de brosse, "c'est comme s'il sortaient du magasin", note Gaëtan Sgualdino, administrateur de la SPA. Qui espère également que les pensionnaires séduiront plus facilement des familles d'accueil en étant tout beau tout propre que moches et sales.

Un tel partenariat requiert évidemment quelques précautions: seul les chiens jugés sûrs sont confiés aux élèves, afin d'éviter les accidents: "on fait confiance à la concierge et coordinatrice de la SPA qui sélectionne les chiens et sait lesquels ne sont pas dangereux, précise Stéphanie Charlier. Le partenariat est prévu pour durer toute l'année et se clôturera avec un défilé de chiens toilettés lors de la porte ouverte de la SPA en juin. Qui espère une pluie d'adoptions ce jour-là...

Une filière porteuse

La filière gestion de salon de toilettage canin rencontre pas mal de succès à La Louvière: chaque année, ce sont entre 25 et 30 élèves qui s'y inscrivent en première année. Néanmoins, question débouché, elle s'adresse plus à ceux qui n'ont pas peur de se lancer en indépendant: "Il n'y a pas trop d'embauches de salariés. Le but à l'issue de la formation, c'est que les étudiants soient capables d'ouvrir leur propre salon de toilettage", précise Stéphanie Charlier