Electrabel à Strépy-Bracquegnies : discussions en cours

Après l’annonce, en début de semaine dernière, du transfert progressif des activités du site «Marketing & Sales» d’Electrabel à Strépy-Bracquegnies vers Namur, les travailleurs sont partis en grève pour marquer leur désaccord avec le projet de la direction.

Electrabel à Strépy-Bracquegnies  : discussions en cours

La principale revendication des travailleurs est de conserver à très long terme l’ensemble des sites locaux «Marketing & Sales» d’Electrabel. Quelque 70 travailleurs du site de Strépy sont concernés par le projet de transfert de l’activité vers Namur.

Ce matin deux membres de la direction d’Electrabel sont arrivés sur le site «Marketing & Sales» de la société à Strépy-Bracquegnies pour rencontrer les travailleurs. Selon le syndicat CGSP, l’objectif est de conserver tous les ancrages locaux du département à très long terme.

Des piquets de grève se sont également formés, notamment, à Namur, non seulement par solidarité mais également pour protester contre un malaise général des travailleurs qui s’estiment mis sans cesse sous pression par la direction.

«Les discussions commencent ce lundi à Strépy, deux membres de la direction étant arrivés sur le site», a indiqué Didier Nicaise de la CGSP. «L’action de grève continue sur les sites concernés par le projet de transfert d’activité, soit à Strépy et à Bruxelles. Elle est toutefois suspendue à Namur, Gand et Anvers.»

Le site Marketing & Sales d’Electrabel à Strépy-Bracquegnies est notamment actif dans la gestion de la facturation, des contrats et de l’aménagement de factures.