La réhabilitation de la ligne Mons-Valenciennes divise

Opposition et majorité ne semblent pas d’accord sur le but de cette ligne ferroviaire.

Florian DUCOBU
La réhabilitation de la ligne Mons-Valenciennes divise

La réhabilitation de la ligne Mons-Valenciennes fait à nouveau parler d’elle, non pas pour une avancée dans le dossier, mais pour un désaccord entre majorité et minorité au sein de la commune de Hensies. Alors que le bourgmestre, Eric Thiébaut, milite depuis de nombreuses années pour un retour de cette ligne de train, Caroline Horgnies, tête de file de l’opposition (Osons Changer), relève quelques points dont ce dernier ne parle pas.

" La ligne de train reliant Mons-Valenciennes est utilisée pour du transport de marchandises et non pas de personnes. De nombreux citoyens se félicitent de voir des avancées dans le dossier en pensant qu’ils pourront emprunter cette ligne de train ce qui n’est pas le cas", explique Caroline Horgnies. " Nous savons qu’Eric Thiébaut aime être en première ligne et faire parler de lui mais ce qui nous chagrine, c’est qu’aucun démenti n’a été fait."

Le dossier étant encore loin d’aboutir, Eric Thiébaut se questionne sur l’objectif d’une telle polémique. " Je n’ai jamais dit que la ligne ferroviaire reliant Mons à Valenciennes serait réservée au transport de marchandises", indique-t-il. " Je milite pour que les voyageurs puissent également l’emprunter. Nous sommes encore loin d’avoir obtenu tous les accords. La date de début des travaux n’est pas non plus connue actuellement, je ne vois donc pas l’intérêt de faire de telles déclarations. Ma volonté est claire, je veux permettre le transport des marchandises et des voyageurs."

Les deux parties semblent ne pas être d’accord non plus sur les intérêts de la réhabilitation d’une telle liaison. " Je n’ai aucun doute sur l’utilité de la réhabilitation d’une ligne de chemin de fer", affirme Eric Thiébaut. " L’avenir se porte sur le rail aussi bien pour désengorger nos routes que pour l’environnement."

La réhabilitation pose toutefois problème à certains riverains à en croire Caroline Horgnies. " De nombreuses personnes nous ont interpellés concernant leurs craintes quant à une réhabilitation de la ligne Mons-Valenciennes. Des villas et autres habitations ont été construites aux abords de cette dernière. Voir du transport de marchandises circuler de nuit à proximité directe de leur habitation ne les enchante guère. Nous avons donc un doute sur les intérêts d’une telle ligne de train", confie-t-elle.

Eric Thiébaut conclut en ajoutant "qu’une ligne de train est déjà en service à cet endroit. Il n’y aura donc rien de plus que ce qu’il y a actuellement."