Radars tronçons dans les Hauts-Pays: "Nous espérons pouvoir les activer avant la fin de l’année"

Cinq radars tronçons, répartis sur les communes de Dour et Hensies, attendent encore d’être activés.

Florian DUCOBU

Depuis plusieurs mois, de nouveaux radars tronçons ont été implantés sur les communes de Dour et Hensies. Malgré un effet dissuasif certain, ces derniers n’ont pour le moment "flashé" aucun automobiliste et pour cause, leur activation se fait attendre. La zone de police des Hauts-Pays n’attend plus que le feu vert de la Région wallonne pour les activer. Elle espère pouvoir le faire avant la fin de l’année.

Il ne reste donc plus qu’une marche à franchir avant de voir les radars tronçons des Hauts-Pays en activité. " Nous avons signé les différents protocoles", informe Patrice Degobert, chef de Corps de la police des Hauts-Pays. " Leur activation dépend désormais de la Région wallonne. Tout est en stand-by pour le moment. Nous attendons leur feu vert pour les activer."

Pour rappel, les radars tronçons sont situés à Hensies où la vitesse des automobilistes sera contrôlée sur les parcelles de route allant de la rue Jean Jaurès (N51) à la rue Saint-Homme (N552) ainsi que sur la chaussée de Belle-Vue (N552). À Dour, les parcelles de route situées de la rue Chapelle à la rue d’Audregnies (N553), de la rue de Moranfayt à la rue Henri Pochez ainsi que de la rue du Commerce aux rues de la Fontaine et des Chênes seront désormais des zones de contrôle de ces nouveaux radars tronçons.

Les bourgmestres des deux communes concernées se chargeront d’informer la population de la future mise en service des radars tronçons des Hauts-Pays. " Lorsque les dernières démarches seront entreprises, nous en informerons les bourgmestres de Dour et Hensies, à savoir Carlo Di Antonio et Éric Thiébaut, afin qu’ils se chargent d’en avertir leurs citoyens", conclut Patrice Degobert.

La prudence reste de mise malgré tout. Les accidents sont en effet monnaie courante dans les futurs secteurs d’activité des radars tronçons. Leur mise en marche s’annonce donc bénéfique pour la sécurité des automobilistes.