Le poste frontière d’Hensies devrait rouvrir dans la journée

Il avait été fermé par Éric Thiébaut, bourgmestre d’Hensies, ce samedi 30 octobre en contestation aux contrôles menés côté français sans concertation avec les autorités belges.

Florian DUCOBU
Le poste frontière d’Hensies devrait rouvrir dans la journée

Le chaos régnait ce samedi sur l’autoroute reliant Mons à Valenciennes. Les autorités françaises avaient en effet décidé d’effectuer des contrôles de police à hauteur de la commune de Vicq, contraignant les véhicules à emprunter la bretelle de sortie. Cette opération, mise en place sans concertation avec les autorités belges, avait engendré d’importants embouteillages et ralentissements, remontant jusqu’à la frontière. Éric Thiébaut, bourgmestre d’Hensies, avait alors décidé de fermer le poste frontière de sa commune en guise de contestation. Il devrait finalement le rouvrir dans le courant de la journée.

Les quelque 13 kilomètres de files, qui remontaient jusqu’au poste frontière d’Hensies, ont eu le don de provoquer l’ire d’Éric Thiébaut. "Je déplore que les autorités françaises réalisent ce type d’opération sans aucune concertation avec les autorités belges", pestait-il. "Il en résulte qu’un grand nombre d’automobilistes empruntant ce tronçon cherchent un itinéraire de délestage via la sortie Hensies située sur le poste frontière." Un cortège permanent de véhicules sur les petites voiries de la commune, traversant le village d’Hensies à toute allure, au mépris de la sécurité des habitants résultait alors de cette opération.

Éric Thiébaut avait donc décidé d’agir en fermant le poste frontière d’Hensies jusqu’à nouvel ordre. La situation s’est améliorée ces derniers jours, menant à la réouverture imminente de ce dernier. " Il y a encore des embouteillages mais ils ne remontent plus jusqu’à la frontière", indique Éric Thiébaut. " Je vais donc pouvoir rouvrir le poste frontière d’Hensies très prochainement. Cela devrait être fait dans le courant de la journée."

Un contact avec les autorités françaises devrait également être pris. " Je n’ai pas encore essayé de contacter les autorités françaises par manque de temps. Tout devrait être fait dans le courant de la journée", conclut Éric Thiébaut.

La circulation transfrontalière devrait donc reprendre son cours normal très prochainement.