Frontière franco-belge: interdiction de la franchir, rappelle la police

Aller chercher de l’eau moins chère en France? C’est non, rappellent les services de police.

U.P.
Frontière franco-belge: interdiction de la franchir, rappelle la police
La police des Hauts Pays le rappelle: interdiction de franchir la frontière franco-belge sans une bonne raison. ©ZP Hauts Pays

- Des première mesures de confinement ont été décidées pour la Belgique le 12 mars. Les mesures ont été renforcées à partir du 18 mars et sont d'application jusqu'au 5 avril.

+ LIRE AUSSI | Le point sur ce qui reste ouvert

- Au niveau politique, Sophie Wilmès a prêté serment le 17 mars pour un gouvernement de pouvoirs spéciaux.

- Numéros utiles: tous les ressortissants belges qui se retrouvent coincés dans un pays étranger peuvent contacter le call center du SPF Affaires étrangères au 02/501.40.00 (de 9h à 20h, heure belge). Pour tout autre question, afin de désengorger les postes de garde de médecine générale, une ligne spéciale a été mise en place: 0800/14 689 (entre 8h et 20h).

- Mais aussi:le site web www.info-coronavirus.bele et le compte Twitter du SPF Santé.

+ VIDÉO | Coronavirus: un spot pour rappeler les mesures de prévention

+ LIRE AUSSI | 36 réponses à des questions concrètes sur le coronavirus

+ LIRE AUSSI | 12 précautions pour faire vos courses

+ DOSSIER | Tous les infos sur le coronavirus

Les mesures de confinement visant à stopper le coronavirus autorisent les Belges à sortir de chez eux pour effectuer des courses alimentaires. Près de chez eux. Pas question donc de profiter de ce prétexte pour faire une balade en voiture ou mieux encore, franchir la frontière pour acheter des produits moins chers, comme de l’eau, de l’alcool, du carburant…

Apparemment, ce n’est pas encore clair dans tous les esprits, à en croire le rappel que fait ce jour la zone de police des Hauts-Pays, qui rappelle que tout déplacement non-essentiel de l’autre côté de la frontière est interdit, à quelques exceptions.

Les seules personnes autorisées à franchir la frontière sont: les professionnels (de la santé, travailleurs frontaliers, transporteurs de marchandises), les ressortissants étrangers domiciliés soit en France ou en Belgique et les personnes ayant la garde alternée d’un enfant dont l’autre parent est domicilié soit en Belgique ou en France et les étrangers disposant d’un permis de séjour soit belge, français ou européen famille et rejoignant leur domicile conjoint et enfants.

En Belgique, il n'y a pas de système d'attestation mis en place. mais il faut pouvoir se justifier auprès des forces de l'ordre. En France, pour les Belges comme pour les Français, des attestations de déplacement dérogatoire et de déplacement professionnel sont nécessaires. Si vous ne l'avez pas ou que votre justification est insuffisante, c'est l'amende.