Les godasses enfin au placard

Kain restera dans une P2 que Thumaide pourrait rejoindre. Maubray se sauve en P3 et les « B » d'Estaimpuis restent bloqués en P4.

Les godasses enfin au placard
11386129 ©© CSLEQ

Ça y est, les tours finals provinciaux - excepté la deuxième et dernière rencontre des bararges de P3 entre Ghlin et Gouy ! - sont terminés ! Nos footballeurs peuvent ranger leurs chaussures pendant quelques semaines.

Pour nos équipes régionales, la décision est donc tombée, au plus tard, hier quant à leur avenir. S'il y a un montant de P2 vers la P1 - tout dépend de Saint-Ghislain-Tertre-Hautrage qui ne sait toujours pas s'il montera en promotion - ce ne sera pas la Montkainoise qui s'est inclinée mercredi soir à Ransart. Ce sont donc les Carolos qui fileront au sein de l'élite provinciale si un siège se libère.

Un cran en dessous, Thumaide est toujours dans l'attente. Depuis sa défaite à Thulin, les « Vert et rouge » ne savent pas s'ils pourront monter en P2. À nouveau, tout dépendra du sort réservé à Tertre-Hautrage. De la montée, passons désormais à la descente. Une bascule que Maubray a finalement pu éviter en battant, lors des barrages de P3, une équipe de Saint-Amand-Brye qui ne comptait toutefois que neuf joueurs sur la feuille de match.

Pour un gardien réserve...

Enfin, dans le tour final de P4, les regrets peuvent être importants pour Estaimpuis B qui, pour rappel, s'est vu imposer un score de forfait en sa défaveur au terme de son troisième match de play-off pourtant gagné sur le terrain face à Le Roeulx B. Sans cette défaite sur tapis vert, les « Léopards » seraient probablement déjà en P3.

Cette disqualification est intervenue suite à une plainte du club de Le Roeulx qui estimait que trop de joueurs de l'équipe A d'Estaimpuis avaient été alignés. Le règlement de l'Union belge prévoit en effet que les joueurs d'une équipe A sont soumis à une condition pour jouer avec les « B » : un maximum de trois joueurs parmi ceux qui sont inscrits sur la feuille d'arbitre d'un des quatre derniers matches officiels de l'équipe A est autorisé à jouer en B. En pratique, toutes les feuilles de matches des quatre derniers matches de l'équipe A sont épluchées et on note tous les joueurs inscrits ; seuls trois de ces éléments sont alors autorisés à évoluer en équipe B. Dans le cas d'Estaimpuis, ils étaient quatre dont le gardien qui, en A, était remplaçant et... n'est jamais monté au jeu.