Frameries : condamné à deux ans de prison avec sursis pour avoir tabassé un homme de 87 ans

Une fois sa tournée des bars terminée, le prévenu s’était arrêté chez ce pauvre homme avant de lui porter un coup au niveau du visage.

Margaux Piron
A la barre du tribunal correctionnel de Mons, Thibaut avait précisé mélanger à cette période les médicaments et l’alcool.
A la barre du tribunal correctionnel de Mons, Thibaut avait précisé mélanger à cette période les médicaments et l’alcool. ©DH

Thibault (prénom d’emprunt) écope d’une peine de deux ans de prison assortie d’un sursis de 3 ans pour avoir porté des coups à un homme de 87 ans. Il devra également payer une amende de 800 euros.

Le 16 mars 2022, le prévenu avait enchaîné les bars du côté de Frameries. Complément ivre, il se fera même refuser l’accès tout en cherchant des noises à l’ensemble des clients alors qu’il était sous conditions probatoires.

Sur le chemin, l’homme de 42 ans s’est arrêté chez la victime âgée de 87 ans qu’il connaissait puisqu’il s’agissait d’un ami de la famille. Une fois la porte ouverte, le prévenu lui avait immédiatement porté un coup au visage.

À la barre du tribunal correctionnel de Mons, Thibaut avait précisé mélanger à cette période les médicaments et l’alcool.

Le prévenu était également poursuivi pour avoir fait des graffitis sur l’habitation d’une femme et déchirer ses poubelles afin de venger sa mère. Dans ses explications, Thibaut avait indiqué avoir ressenti le besoin d’évacuer la pression.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...