La crèche de la Petite Marmaille à Rouveroy va pouvoir s’agrandir

Elle va recevoir les subsides nécessaires pour augmenter sa capacité d’accueil de six places.

Thomas Donfut
CRECHE FRAMERIE
Six places supplémentaires seront disponibles à la crèche de la Petite Marmaille à Rouveroy.

Face à la pénurie de place d’accueil pour les enfants âgés de 0 à 2,5 ans, la Wallonie a l’intention de créer 3568 places d’accueil d'ici 2026. C’est dans ce cadre que la crèche la Petite Marmaille à Rouveroy a rentré un dossier afin d’augmenter sa capacité d’accueil de six places. Après avoir répondu à l’appel à projet de la Région Wallonne dans le cadre du plan Cigogne, le seul milieu d’accueil collectif de la commune d’Estinnes vient d’apprendre la bonne nouvelle. Son projet d’agrandissement a été retenu parmi les nombreux projets présentés. “C’est une excellente nouvelle et une fameuse surprise car nous n’en avons pas encore été signifié officiellement”, nous a confié Danièle Watrin, directrice de la Petite Marmaille. “Notre projet vise en effet à augmenter notre capacité d’accueil de six places ce qui nous permettra également d’engager au moins deux personnes.

Selon le site de la Région Wallonne, “les projets sélectionnés bénéficieront d’un subside à l’infrastructure de 80 %, d’une sélection dans une programmation O.N.E et d’une aide à la promotion de l’emploi (APE) à concurrence de 1,5 ETP pour 7 places ouvertes.

Le bâtiment actuel de la crèche ne sera apte à recevoir ces six places supplémentaires. “Nous avons également le projet de construire un nouveau bâtiment qui sera composé de plusieurs éléments modulables auxquels pourraient être ajoutés d’autres modules en cas de nouveaux agrandissements futurs”, reprend Danièle Watrin.

La crèche de la Petite Marmaille est subventionnée et les parents payent selon leur salaire. Elle accueille des enfants venant des villages avoisinant. “Mais depuis quelques mois, les demandes de la part des parents explosent. Cela a certainement à voir avec l’augmentation démographique de la commune d’Estinnes constatée ces dernières années. Sans doute aussi que la fermeture de la crèche d’Havré il y a quelques mois a joué dans l’augmentation de la demande.

D'ici 2026 donc, les Estinnois mais aussi les habitants des villages avoisinants pourront compter sur six places supplémentaires.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...