Polémique: pourquoi la France n’a pas diffusé les portraits-robots du violeur de la Sambre dans la presse, la Belgique en a, elle, publié un

Sur les sept portraits-robots du violeur de la Sambre réalisés en Belgique et en France, seul l’un d’eux a été publié dans la presse belge. La justice française ne les a, elle, pas diffusés au grand public, mais bien à travers une circulaire transmise uniquement aux différents services de police. Un choix qu’elle assume.

A Douai, Thomas Longrie
 Plusieurs portraits-robots ont été réalisés dans le cadre de l’enquête sur le violeur de la Sambre.
Plusieurs portraits-robots ont été réalisés dans le cadre de l’enquête sur le violeur de la Sambre. ©D.R.

Vive polémique ce mardi 14 juin 2022 devant la cour d’assises du Nord, à Douai (en France), où se tient le procès de Dino Scala, un Français de 61 ans soupçonné d’être le violeur de la Sambre.Depuis ce vendredi 10 juin 2022 , le père de famille de cinq enfants est jugé pour 17 viols, 12 tentatives de viol et 27 agressions ou tentatives d’agression sexuelle, mais il n’en reconnaît qu’une quarantaine.