Une centrale électrique vapeur wallonne en 2015?

Des gisements d’eau chaude ont été découverts dans le sous-sol wallon. La Région envisage d’en profiter pour produire de l’électricité.

Une centrale électrique vapeur wallonne en 2015?

Le sous-sol wallon regorge de nappes d’eau chaude qui pourraient, dans un futur proche, permettre à la région de produire des quantités importantes d’électricité.

La semaine dernière, les responsables de la société Earthsolution ont rencontré les experts du cabinet du ministre wallon de l’Energie Jean-Marc Nollet pour faire le point sur le projet pilote de moyenne énergie. «Les premiers résultats confirment largement les hypothèses, c’est vraiment très encourageant», a confié à Sudpresse Roland de Schaetzen, de Earthsolution.

« Budget d’une dizaine de millions d’euros »

Cette expérience consiste à certifier qu’il serait possible de produire de l’électricité en exploitant l’eau chaude (entre 120 et 150 degrés) et les vapeurs situées entre 3.000 et 5.000 mètres de profondeur dans le sol.

Pendant plusieurs mois, les équipes de Earthsolution ont sondé le sol wallon dans un axe entre Erquelinnes et Le Roeulx (Hainaut).

«Tout va dépendre de la position du gouvernement wallon car, pour passer à la phase de forage, nous devons dégager un budget d’une dizaine de millions d’euros», a souligné le porte-parole de Jean-Marc Nollet.

En cas de feu vert, les premiers forages pourraient avoir lieu en 2013 et l’ouverture de la première centrale électrique vapeur en 2015.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Les plus consultés depuis 24h