Déficit de plus d’1,2 million à l’exercice propre à Ecaussinnes: "C'est dû à un retard de la Région"

Les résultats à l’ordinaire et à l’extraordinaire sont quant à eux bel et bien positifs.

F.D.
Déficit de plus d’1,2 million à l’exercice propre à Ecaussinnes: "C'est dû à un retard de la Région"

Les temps sont durs pour les finances des communes belges suite aux répercutions de la crise sanitaire notamment. La commune d’Ecaussinnes n’y fait pas exception comme l’a montré le rapport du budget 2021, présenté ce lundi lors du conseil communal. Alors que le résultat est positif tant à l’ordinaire qu’à l’extraordinaire, le résultat à l’exercice propre présente un déficit d’un peu plus d’1,2 million d’euros. Alors que pour le conseiller communal ENSEMBLE, Sébastien Deschamps, ce dernier résultat est très inquiétant, le bourgmestre a tenu à rassurer ses concitoyens.

"Le solde des opérations de l’exercice propre était positif en 2018, en 2019 et en 2020 alors qu’ici, en 2021, la commune d'Ecaussinnes plonge dans un solde négatif. Un mali à l'exercice propre d'1,2 million d'euros sur un budget d’environ 17 millions d'euros, soit plus ou moins 7%...C'est du jamais vu", peste Sébastien Deschamps.

Un déficit qui s’explique par la perception du précompte immobilier qui représente une rentrée d’argent d’environ 4,5 millions d’euros par an à Ecaussinnes. La Région Wallonne n’a toutefois versé que 3,4 millions à la commune avant la fin de l’exercice 2021. "Ce déficit n’est donc pas causé par la commune mais bien par la Région wallonne qui ne nous a pas encore versé intégralement notre précompte immobilier", ajoute Xavier Dupont, bourgmestre d’Ecaussinnes.

Il faut écrire aussi que l’année 2021 était légèrement différente des autres. C’est en effet celle où la Région a repris le service du précompte immobilier et de ses additionnels, service qui, jusque-là, était assuré par l’Etat fédéral. Mener à bien l’enrôlement et la perception de l’exercice d’imposition 2021 était donc un défi de taille pour la Région, ce qui explique sans doute ces retards.

Soucieux de s’assurer que la situation est vraiment telle que le bourgmestre l’affirme, Sébastien Deschamps demandera au député François Desquesnes d’interroger le ministre sur le timing des versements du précompte immobilier à la commune. "Quoi qu’il arrive, Ecaussinnes n’est plus dans la période des vaches grasses où on pouvait engager du personnel pour faire une politique de l’emploi. Il est grand temps de limiter les nouveaux engagements et de ne pas remplacer une série de personnes qui partent à la pension. La masse salariale de la commune d'Ecaussinnes est toujours trop élevée en pourcentage par rapport au budget total", indique Sébastien Deschamps.

Une politique d’austérité pas nécessaire pour le bourgmestre, Xavier Dupont. "Les dépenses brutes en matière de personnel sont en augmentation ce qui n’est pas le cas pour les dépenses nettes qui sont, elles, en diminution", explique Xavier Dupont. "Le nombre de travailleurs augmente mais le taux de dépenses pour le personnel sur le budget total diminue grâce notamment aux subsides obtenus pour des postes ou pour du personnel subsidié." Des chiffres qui ne justifient donc pas la mise en place d’une politique d’austérité, préconisée par Sébastien Deschamps.

Pour le reste, le budget a révélé le retour de subsides significatifs pour les investissements, une légère diminution des dépenses de transfert, une stabilité des fonds de réserve et une situation de clôture en 2021 similaire à celle de l’année précédente. A noter que la crise sanitaire se fait encore ressentir, notamment dans les primes aux entreprises.