Les petits, son avenir !

Martine Dessaintes est institutrice maternelle depuis l’an dernier.Après avoir effectué un parcours du combattant dans différentes écoles,elle a eu la possibilité d’enseigner dans son village.Elle espère qu’il en sera de même à la prochaine rentrée…

Johanne TINCK
Les petits, son avenir !
©ÉdA

Martine Dessaintes est originaire d'Écaussinnes et a eu la chance de finir l'année scolaire 2015-2016 dans la Cité de l'Amour. Non pas sans avoir travaillé dans différents établissements un peu partout, parfois une semaine à peine. «Tout le monde ne le sait pas mais il n'est vraiment pas facile de trouver une place dans le maternel », s'exclame la jeune femme qui, cette année, a justement été élue deuxième demoiselle d'honneur du goûter matrimonial. «J'espère que je pourrai continuer à Écaussinnes. Cela dépend du nombre d'élèves.» C'est parce qu'elle avait choisi l'option «nursing» que Martine a eu l'occasion de se rendre compte qu'elle voulait devenir institutrice maternelle. «Avec cette option, nous réalisions des stages en crèche et en école. J'ai vraiment bien aimé ce que j'ai fait dans l'école où j'étais stagiaire». Par précaution, Martine a tout de même décroché son diplôme de 7e professionnelle avant de se rendre à la Haute école pour devenir institutrice. Ces premières expériences professionnelles n'ont fait que confirmer son souhait de travailler avec les petits. «J'apprécie le contact avec les enfants et les parents. Il est vraiment agréable de voir l'évolution de ces petits bouts au fil de l'année. C'est passionnant. On se rend compte en les voyant que l'école maternelle est très importante pour le développement de l'enfant. Il est dommage que tous les parents n'en aient pas conscience et ne les mettent qu'occasionnellement