À vélo, au boulot !

Dimitri Polart a toujours aimé le deux-roues. Avec le temps, l’utilisationqu’il en fait a évolué. Auparavant, membre du club de VTT, l’Écaussinnoisse baladait au moins tous les dimanches. Désormais, c’est essentiellement pour se rendre au travail qu’il monte en selle.

Johanne TINCK
À vélo, au boulot !
13 FL ©EdA

C'est vers l'âge de 14 ans que Dimitri Polart est devenu membre du VTT d'Écaussinnes. «Nous nous baladions au moins une fois par semaine, le dimanche », se souvient-il. «J'aimais beaucoup mais j'ai arrêté vers l'âge de vingt ans quand j'ai commencé à sortir. » Puis, il y a eu le début de la carrière professionnelle, le mariage, les enfants… «J'ai toujours quand même tenté de continuer à rouler un peu », se défend-il. La question d'achat d'une nouvelle voiture l'a amené à renfourcher plus régulièrement son vélo. « En fait, nous hésitions à acheter une seconde voiture », explique-t-il. « Il fallait trouver une solution pour éviter cet achat. C'est ainsi que j'ai décidé d'utiliser mon vélo pour me rendre au boulot. Je ne l'ai pas fait pour cela mais en plus, on bénéficie d'une prime si l'on se rend au travail à vélo. » Tous les jours, Dimitri ne parcourt ainsi pas moins de onze kilomètres. «Je mets un quart d'heure, vingt minutes pour effectuer les cinq kilomètres et demi. En fait, vu le type de route, c'est à peine plus long qu'en voiture. Et cela fait du bien. Je suis très content d'en faire tous les jours. » Le week-end, le trentenaire tente aussi de rouler. «Je fais du vélo notamment avec ma fille de huit ans, mais ce n'est pas évident de trouver du temps car mon troisième enfant vient de naître », conclut celui qui est aussi affilié au club de badminton d'Écaussinnes.