Il court et fait courir…

Pierre-Henri Vanderbecq est un sportif confirmé.L’Écaussinnois participe notamment à des marathons.Il est également une des trois chevilles ouvrières de l’ASBL Synergie organisant différentes activités dans la cité de l’Amour.

Johanne TINCK
Il court et fait courir…
41 fig loca ©ÉdA

Cela fait maintenant treize ans que le Houdinois, Pierre-Henri Vanderbecq, 37 ans, a débarqué dans la Cité de l'Amour. Il y est pourtant déjà très bien intégré. Il faut écrire que Pierre-Henri s'est très vite impliqué dans la vie sociale. Il fait en effet partie des trois responsables de l'ASBL Synergie, créée voici dix ans. Cette ASBL organise des activités diverses pour les Ecaussinnois. Parmi celles-ci: la corrida du Sacré-Cœur. «J'avoue que mon implication dans l'ASBL se concentre surtout autour de l'organisation de cette course qui est réputée dans la région », note Pierre-Henri. «Même les plus petits peuvent participer à cette occasion à une course avec des distances adaptées à leur âge.Cela nous prend pas mal de temps. On va d'ailleurs déjà penser aux sponsors pour la prochaine édition. » Celui qui a fait des études de mécanique automobile et qui travaille chez Total Belgium consacre une grande partie de son temps au sport. «Je m'entraîne cinq fois par semaine. Auparavant, je jouais au foot. J'étais gardien. J'ai joué pour Houdeng, Le Rœulx et Tubize en promotion. Désormais, je me consacre donc à la course. J'ai déjà participé à quelques marathons.» Et les résultats sont là: à Francfort, Pierre-Henri a terminé 140e sur 10 000 participants et 4e Belge sur les 73.» En outre, son sport ne l'empêche pas de rester attaché au folklore de ses origines louviéroises. Cela fait dix ans que l'Ecaussinnois fait le gille à LaLouvière!.