Objectif 1 000 arbres pour 2024: la commune de Dour en bonne voie pour réussir son projet

L’acquisition d’un terrain au quartier Plantis Jacquette et les aménagements à la rue d’Offignies contribuent grandement à la réalisation de l’objectif.

Florian DUCOBU
Objectif 1 000 arbres pour 2024: la commune de Dour en bonne voie pour réussir son projet

En ce début d’année 2022, la commune de Dour a pris de bonnes résolutions. Parmi elles, elle s’est fixée l’objectif de planter 1 000 arbres d’ici 2024. Pour mettre en œuvre ce projet, plus de 800 arbres ont déjà été plantés sur toute une série de sites. L’acquisition imminente d’un terrain de deux hectares au quartier Plantis Jaquette permettra également à une centaine d’arbres fruitiers de se développer. La rue d’Offignies n’est pas en reste puisque une haie de 1 750 mètres y a été mis en place.

La commune de Dour n’a donc pas attendu longtemps avant de tenter d’atteindre son objectif de 1 000 arbres plantés d’ici 2024. Alors que 800 arbres ont déjà été plantés dans différents site de la commune, l’acquisition prochaine d’un terrain de deux hectares dans le quartier Plantis Jacquette permettra à une centaine d’arbres fruitiers de voir le jour. "Nous devons encore régler quelques détails avec le propriétaire mais l’acquisition devrait être réglée très prochainement", confie Carlo Di Antonio, bourgmestre de Dour. "L’idée est d’y mettre en place un grand verger conservatoire. Le but est aussi de sauvegarder le patrimoine fruitier belge en plantant une véritable collection des variétés fruitières locales. Ce projet sera sans doute conclu avant la fin 2022."

La rue d’Offignies a également contribué à la mise en œuvre de cet objectif. Les aménagements qui y sont réalisés permettront de sécuriser cette zone où les écoulement de boue sont parfois constatés. "Une étude "Giser" a été réalisée sur ce bassin versant, l’implantation de fascines y était conseillée. Concrètement, la bande de trois mètres séparant la nouvelle piste cyclo-piétonne et les zones de culture ont vu la plantation d’une haie composée d’espèces adaptées (noisetier, sorbier, sureau, aubépine, érable, cornouiller, fusain) et de trois fascines", poursuit Carlo Di Antonio. "La haie a été plantée à un mètre de la limite de la propriété communale, sa longueur totale est de 1750 mètres. Elle sera taillée de manière à ne pas empiéter sur les champs cultivés."

Des poteaux sont également plantés tous les 15 mètres afin de matérialiser les limites communales et de protéger la jeune haie. Lorsque cette haie aura atteint une taille suffisante, ils pourront être retirés. Cette haie permettra de protéger du vent les utilisateurs de la piste cyclo-piétonne, de limiter des écoulements d’eau et d’améliorer le maillage écologique.

Les démarches de ce projet ont été entreprises tout au long de l’année 2021. La haie a ainsi pu être plantée en fin d’année dernière. Un budget de 8 438,25 euros y a été consacré. Des subsides ont permis la prise en charge d’une partie des coûts.