Les actions pour maintenir la propreté publique se multiplient à Braine-le-Comte

L’opération BeWapp prendra notamment place en Ville du 5 au 8 mai.

F.D.
Les actions pour maintenir la propreté publique se multiplient à Braine-le-Comte

La Ville de Braine-le-Comte poursuit ses actions de maintien de la propreté publique sur son entité. En plus d’avoir voté la mise en place de trois caméras de surveillance aux abords des bulles à verre pour lutter contre les dépôts sauvages, une multitude d’autres actions vont prochainement être mises en place. L’opération BeWapp aura également lieu en mai en ce sens.

Jets de mégots, de canettes, de chewing-gum, déjections canines, dépôts clandestins et sauvages, etc font partie du combat quotidien des agents constatateurs de la cellule Environnement et des ouvriers de la Propreté publique. Afin de les aider dans leur mission, la Ville de Braine-le-Comte a mis des actions en place. "Flèches géantes, slogan sur la balayeuse de voirie qui sillonne les rues de l’entité, adhésion à l’Alliance pour la consigne sur les canettes, etc sont autant d’initiatives qui ont déjà vu le jour cette année", indique la Ville de Braine-le-Comte. "Le placement de cendriers de sondage ludiques, pour inciter à ne plus jeter son mégot de cigarette par terre, a également été réalisé récemment. L’ajout de nouveaux pavés et pochoirs de rue "Ici commence la mer" près des taques d’égouts du centre-ville est venu compléter la série d’actions mises en place."

La Ville de Braine-le-Comte ne compte toutefois pas s’arrêter là. Une collaboration avec les agriculteurs est en effet prévue afin de lutter contre le dépôt de cannettes aux abords des champs. La mise en place d’un plan de propreté à l’échelle du territoire est également prévue. Enfin, l’opération BeWapp prendra place du 5 au 8 mai dans la Ville.

Pour rappel, cette opération consiste en une vaste mobilisation citoyenne qui vise à conscientiser les générations actuelles et futures à la malpropreté ambiante de manière à faire changer les comportements de façon durable. Depuis 2015, le temps d’un week-end, tous les Wallons se mobilisent autour d’un objectif commun: ramasser les déchets qui jonchent les rues, chemins de campagne, pistes cyclables et autres pour que la région soit plus agréable à vivre.

Les plus consultés depuis 24h