Hennuyères: le Grand Bois Commun menacé

Depuis avril, des habitants de Hennuyères se mobilisent pour racheter via une coopérative un bois mis en vente. Mais le beau projet est menacé par une offre d’achat…

U.P.
Hennuyères: le Grand Bois Commun menacé
Des citoyens aimeraient racheter un bois pour le bien commun. Mais le projet est menacé.

En avril dernier, cinq habitants du village de Hennuyères (Braine-Le-Comte) lancent un défi audacieux: celui de réunir 695 000€ pour le rachat du Grand Bois, une vaste surface boisée de 79 ha mise en vente par son propriétaire.

L’opération, baptisée «Le Grand Bois Commun», vise à créer une coopérative pour l’achat et la gestion du bois. Le projet a deux objectifs. Le premier est la préservation et se traduirait d’une part par la création d’une réserve naturelle englobant une moitié du bois, d’autre part par la création d’une zone d’activités orientées sur la fonction nourricière de la forêt et sur la valorisation du matériau bois pour de multiples usages.?

Le second objectif serait d’ouvrir le bois à tout le monde, en partageant l’information sur la faune et la flore, la géologie, l’histoire, les chemins de promenade, en organisant des activités de découverte dans un espace visiteur aménagé, en organisant des activités culturelles, etc.

LIRE | Ils veulent transformer le bois privé en bien commun

La mobilisation fonctionne: aujourd’hui, 1051 personnes sont devenues coopératrices et la somme récoltée est de 489 300 euros. De quoi sérieusement envisager l’aboutissement de ce projet d’ici quelques semaines, quelques mois…

Dix jours pour trouver 250 000€

Mais l’optimisme des promoteurs vient de prendre un sérieux coup: ce lundi, ils ont appris qu’une offre d’achat avait été déposée vendredi 25 octobre, à 640 000€. «Nous sommes très inquiets car si son offre est acceptée, le projet s’arrête», avertissent-ils.

Pour sauver le projet, l’urgence s’impose désormais. «Nous avons moins de 10 jours pour rassembler les 250 000€ qu’il nous manque pour faire une offre équivalente.» Appel est donc lancée à toute personne sensible au projet et qui voudrait le sauver.

Différents moyens d’action s’offrent à elle: devenir coopérateur ou augmenter sa part, diffuser l’information auprès de ses contacts… «Faites du bruit», lancent les têtes pensantes du projet.

IL Y A URGENCE ! Le projet du Grand Bois Commun est menacé (https://legrandboiscommun.be/). Vendredi 25 octobre en fin...

Posted by Le Grand Bois Commun on Monday, October 28, 2019

legrandboiscommun.be

Les plus consultés depuis 24h