Escalade et badminton

Marier au sein d’un même club deux activités aussi différentes que l’escalade et le badminton, c’est le pari gagnant des promoteurs de l’ASBL K2.

Dominique NUYDT

Le nom ne dira peut-être pas grand-chose au quidam, mais il prend tout son sens quand on en connaît l’origine. Le K2 est un sommet du massif du Karakoram situé sur la frontière sino-pakistanaise. C’est le deuxième plus haut sommet du monde après l’Everest avec une altitude officielle de 8 611 m. Il est surnommé montagne sauvage en raison de la difficulté de son ascension ou montagne sans pitié. Rien de tel cependant à Braine-le-Comte où tout se passe dans une ambiance conviviale. «Le club a vu le jour en 1991 et compte aujourd’hui environ 260 membres, 120 pour l’escalade et 140 pour le badminton. Nous avons des cours pour les moins de 18 ans, mais il existe également des cours pour adultes. La force de notre club, c’est son ambiance, une ambiance idéale pour les familles qui veulent se détendre. Nous ne nous focalisons pas sur la compétition. Je tiens aussi à souligner que les deux sports se marient très bien au sein du club», relate le président Anthony Godart. Ceux qui pratiquent le badminton peuvent néanmoins participer à des interclubs ou à des tournois à Ecaussinnes, Soignies, Enghien et parfois un peu plus loin. «Les personnes qui pratiquent l’escalade le font dans la salle du Champ de la Lune où il y a également sept terrains de badminton. Nous faisons parfois des sorties à l’extérieur avec le groupe d’escalade, par groupe de 20 personnes. Une fois par an, nous organisons un stage à Fontainebleau, un endroit reconnu pour ses rochers.» Le club propose de nombreuses plages horaires pour que chacun puisse participer aux activités. Le lundi et le mardi de 20 à 23 h, ce sont deux séances libres.

K2 ASBL Rue d’Horrues 51, Braine-le-Comte anthony.godart@hotmail.com