« Un sentiment mais pas plus d’insécurité »

BRAINE - Le chef de zone de la Haute-Senne a voulu faire le point sur les récents faits à Braine-Le-Comte.

Face à l’émoi régnant actuellement à Braine-Le-Comte (nombreux envois de mails à la presse ), le chef de zone de la Haute-Senne, Michel Smooth, a tenu à faire le point. Il y a, tout d’abord, l’agression dont a été victime un homme de 36 ans, durant la nuit du vendredi 13 octobre au samedi 14 octobre au Barobarock’s à Braine qui a été beaucoup évoquée. La victime avait reçu un premier coup, était tombée au sol avant d’être encore frappé. Il souffre, entre autres, d’une fracture au crâne «Il faut savoir que l’auteur de ces faits a été interpellé. Il n’est pas établi que ce sont ses coups qui ont causé l’incapacité de la victime. Même si ces faits sont intolérables, il s’agit d’une bagarre de café plus conséquente que d’autres.», a précisé le chef de zone. Il a été décidé de ne pas décerner de mandat d’arrêt. Le chef de zone a tenu à stipuler que les craintes des habitants étaient surtout liées à un sentiment d’insécurité. Il a d’ailleurs précisé que la criminalité en tant que telle avait baissé à Braine ces derniers mois et qu’elle était même moins importante que dans les autres communes de la zone. Pour ce qui est de la série de jets d’œufs dont ont été victimes des Brainois, les quatre auteurs, des joueurs de foot de Tubize, âgés d’environ 23-24 ans et domiciliés à La Louvière , Tubize et Manage ont aussi été interpellés. Non connus de la police, ils agissaient depuis septembre à Braine et une fois à Ecaussinnes. J.T.

Les plus consultés depuis 24h