VIDÉO | La Gazette du Pot’âgé : impliquer les habitants du quartier

Les ados de la maison des jeunes Le Château lancent l’édition d’un journal destiné à briser la solitude et à recréer des liens.

Katel Fréson

«La maison des jeunes, c'est le seul lieu de vie restant dans le quartier qui est ouvert à tous. Au fil du temps, petits commerces et cafés ont fermé. C'est donc devenu la maison de tous. Nous ne pouvons pas faire l'impasse sur ce rôle social qui s'est imposé à nous», explique d'emblée Solange Petit, animatrice au centre de jeunes Le Château. Cette maison des jeunes est implantée au cœur d'une cité ouvrière dans le quartier de Petit-Hornu (Boussu), dans le Borinage. Logée dans d'anciens bâtiments des mines, la maison des jeunes Le Château bénéficie d'un grand espace vert pour y accueillir des jeunes de 12 à 26 ans.

Pour les jeunes, venir en aide aux habitants de proximité donne du sens à leur rôle de citoyen.

Lorsque Le Château a été contraint de fermer ses portes pendant le confinement, l'édition d'un journal papier (et en version numérique) s'est imposée comme une évidence pour continuer à créer du lien entre les générations. La Gazette du Pot'âgé se veut aussi un clin d'œil au potager collectif implanté au cœur de la cité par la Maison des jeunes.

De jeunes citoyens actifs

Une première édition du journal a été rédigée et mise en page par Solange et quelques jeunes dont Molly Alavoine (17 ans): «J'aime bien créer des histoires, découvrir de nouvelles choses. C'était une expérience intéressante. Maintenant, on veut aller rencontrer les habitants.» Quant à Santino Tonin (17 ans): «Je fréquente la maison des jeunes depuis six ans. Ici, c'est comme une deuxième famille. J'ai aussi envie de m'investir dans La Gazette

Alors que la MJ Le Château peut enfin reprendre ses activités, l'équipe de La Gazette va s'étoffer et organiser des moments de rencontre avec les habitants, récolter leurs paroles, mettre en place un calendrier, s'organiser pour imprimer et distribuer gratuitement le journal dans le quartier à plus de 700 habitants.

«C'est un projet de proximité, accessible à tous, sans prétention et abordable pour toutes les tranches d'âges, précise Solange Petit. Pour les jeunes, agir à plus petite échelle, dans son quartier, venir en aide aux habitants de proximité et une manière de donner du sens à leur rôle de citoyen.»

L’équipe de la maison des jeunes souhaite aussi mettre en place d’autres ateliers: formation au logiciel libre, construction du triporteur imaginé par les jeunes pour la distribution du journal, séances d’utilisation des smartphones et des tablettes initiées par les jeunes pour les personnes moins expérimentées. Une aventure à suivre!

VIDÉO | La Gazette du Pot’âgé : impliquer les habitants du quartier
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...